Woodstower 2015

Alors, je vous ai donné envie de musique avec mes articles sur This Is Not A Love Song ? Et bien sachez que, en attendant la rentrée des salles de concerts, si vous ne pouvez pas vous rendre à Rock en Seine dans 15 jours, vous pourrez quand même avoir votre dose de live à Lyon avec le festival Woodstower les 29 et 30 août.

.

Woodstower-affiche

.

Depuis quelques années, le festival est resserré sur 2 jours : la programmation du samedi est majoritairement constituée de concerts avec quelques spectacles de rue, tandis que le dimanche comporte un peu des deux et est gratuits.

Cette année, le festival est réparti en 4 scènes principales : le chapiteau accueille les concerts principaux, le club est plutôt orienté électro et la scène pépinière vous fera découvrir des futurs stars. Nouveauté cette année, Woodstower accueille l’association grenobloise Hadra qui gérait le festival Hadra Trans dans le Vercors, orienté trans comme son nom l’insique (malheureusement annulé cette année).

Personnellement, j’ai hâte de voir Jeanne Added, la sensation rock de l’année, mais aussi Skip & Die, mélange de plein d’influences allant de l’électro à la world music, et bien sûr les rémois de The Shoes que j’ai raté à Musilac. Les amateurs d’électro seront ravis de voir Thylacine, jeune pousse montante et très prometteuse, ainsi que le plus affirmé Mr Oizo. Le line-up est complété par d’autres artistes, comme The pilotwings (résidents du Terminal Club de Lyon), Worakls, Claude aka Fulgeance ou encore Ivan Smagghe au club, et Lakay, Ganesh, Cubic Spline, Dickster, Hujaboy et DJ Cubixx sur la scène Hadra.

Du côté de la pépinière, vous pourrez écouter la soule de John Milk, la pop baroque de Tifa’s, le rap de Chill Bump et l’électro funk de Fowatile.

Ça c’est pour les concerts, mais il y a également d’autres animations, comme Le silence électrique by EDF (dance floor silencieux, la musique est diffusée dans des casques sans fil), une zone rétro gaming (Guitar Héro, Street Fighter 2 et Mario Kart), des spectacles de rues (les 3 points de suspension, le muscle, et Misstrash), ou encore des animations sur la plage (dont un sound system sous-marin) et un Petit Tower pour les enfants (animations, blind test, atelier cerf-volant ou Yes I Made It, etc…)

Le dimanche, tout est gratuit. Il y a encore quelques concerts, avec notamment Suissa, véritable parrain du festival avec ses chansons chaloupées teintée de maloya (musique de la Réunion), mais aussi Les chiches Capon (spectacle musical clownesque) ou encore Vaudou Game, le groupe lyonnais mélange de funk et d’afrobeat qui fait de plus en plus parler de lui (et que j’ai raté à TINALS).

Un peu plus loin, ce sera autour des lyonnais Boolimix (DJ Soul Funk de radio Canut), Chapter Seven (Groove / soul) et Klaar (House groovy, Art Feast records) de vous faire danser.

Et il y a encore bien sûr des spectacles de rue (les 3 points de suspension, Jacqueline et Marcel, la grande saga de la Françafrique), et la plage et le Petit Tower continuent également tout le dimanche (avec notamment initiation au tai-chi pour les grands et au poney pour les petits).

Bref, le plan parfait pour passer un bon week-end avant la rentrée. En plus c’est pas cher, c’est que 20€ (hors frais de location) !

Retrouvez toutes les infos complètes (avec des extraits de tous les artistes) sur le site internet du festival.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *