This Is Not A Love Song

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez dû voir que fin mai j’ai enchainé beaucoup de concerts sur le même week-end. C’est tout simplement parce que je me suis rendu au festival This Is Not A Love Song (aka TINALS) qui avait lieu à Nîmes du 29 au 31 mai.

tinals

.

Le festival sous-titré Indie Music Festival est organisé par l’équipe qui gère habituellement la superbe salle de concert Paloma, labélisée SMAC (Salle de Musique Actuelle), ouverte en 2012. Comme pour Heart of Glass, Heart of Gold (autre festival de musique indépendante au titre alambiqué), pas tant de groupes connus que ça sur l’affiche, en tout cas pour ma part, mais quelques noms déjà entendus à gauche à droite et une bonne réputation ont fini de me convaincre d’aller voir en terre nîmoise ce que ça donnait.

Et bien m’en a pris, puisque j’ai adoré ce festival et j’ai décidé de prendre un abonnement pour les dix prochaines années (je plaisante, mais j’ai sérieusement prévu d’y aller l’année prochaine en motivant encore plus de potes). Mais voyons un peu ça en détails.

.

C’est où ?

Le festival se déroule sur le site de Paloma, c’est-à-dire à quelques kilomètres du centre-ville de Nîmes (près de la sortie d’autoroute Nîmes Est). Si vous y allez en voiture, il y a un grand parking et on peut se garer facilement aux abords. Si vous n’avez pas de voiture, pas de panique, des navettes sont prévues pour vous ramener au centre-ville en passant par les principaux hôtels, en particulier de type sport automobile ou animalier (Formule 1 et Ibis, quoi, les hôtels de prédilections des festivaliers). L’équipe d’Ocean of Noise y est d’ailleurs allé en train depuis Lyon, et je crois que ça s’est plutôt pas mal passé.

IMG_4067

.

Les scènes

Sur le site, les concerts sont répartis sur 3 scènes :

– la grande salle intérieure a une jauge de 1100 personnes debout plus une mezzanine avec 250 fauteuils très confortables, idéal pour se reposer un peu après quelques heures debout

– le club, toujours à l’intérieur de Paloma, avec une jauge de 300 personnes

– la grande scène extérieur dite Flamingo, nommées ainsi d’après les flamands roses en plastique qui servent de déco (dont le créateur Don Featherstone vient justement de décéder).

La salle de Paloma est vraiment très belle, et en plus des deux salles, elle compte de nombreux studios de répétition ou d’enregistrement que j’ai eu brièvement la chance d’apercevoir grâce à l’association Férarock (Fédération des Radios Associatives Rock). Un patio intérieur permet également la retransmission sur écran des concerts du club quand celui-ci est saturé.

 

IMG_4137

 

Et on écoute quoi ?

Côté programmation, quelques noms connus, des noms entendus qui ont confirmé leur réputation, quelques déceptions, et énormément de super découvertes. Il faut dire que ce sont plus de 40 groupes qui se sont succédé sur les 3 scènes pendant ces 3 soirs, sans compter les 10 groupes qui jouaient gratuitement le samedi et dimanche après-midi.

Comme cet article est déjà bien assez long, je détaillerais la programmation un peu plus tard (teasing, teasing…).

Pour la programmation du vendredi, ça se passe ici, pour le samedi, c’est ici et pour le dimanche, c’est .

TINALS1

Bien sûr, certains concerts se chevauchent donc on ne peut pas tout voir et il faut parfois choisir, mais l’avantage des festivals à taille humaine comme This Is Not A Love Song, c’est qu’il ne faut pas 30 minutes pour aller d’une scène à une autre. En revanche, il faut le reconnaitre, enchainer autant de concerts en si peu de temps, ça fait parfois beaucoup et on finit par mélanger un peu les groupes (c’est qui eux, déjà ?…).

 

Mais on repart avec tellement de belles mélodies et d’émotions et le souvenir d’un merveilleux week-end qu’on a hâte de revenir. J’ai d’ailleurs conservé le bracelet qui sert de pass pendant quelques temps. Quand il s’est cassé, j’ai fait un vœu, vous avez une idée ?

TINALS2.

Plus d’infos sur This Is Not A Love Song sur leur site internet ou sur leur page facebook.

.

    6 COMMENTS

  • […] vous avoir (je l’espère) donné envie d’en savoir un peu plus sur le festival This Is Not A Love Song l’autre jour, voici venu le temps des cathédrales de vous parler de la […]

  • […] continue de décortiquer la programmation du festival This Is Not A Love Song qui a eu lieu fin mai à Nîmes, avec les groupes présents le samedi 30 mai. (Rappel la journée […]

  • […] termine la programmation du festival This Is Not A Love Song avec les groupes présents le dimanche 31 […]

  • […] Le dimanche, tout est gratuit. Il y a encore quelques concerts, avec notamment Suissa, véritable parrain du festival avec ses chansons chaloupées teintée de maloya (musique de la Réunion), mais aussi Les chiches Capon (spectacle musical clownesque) ou encore Vaudou Game, le groupe lyonnais mélange de funk et d’afrobeat qui fait de plus en plus parler de lui (et que j’ai raté à TINALS). […]

  • […] ne sais pas si vous vous rappelez, mais l’année dernière à la même époque je vous avais inondé de musique indépendante suite à ma visite au super festival nîmois This Is Not A Love Song – Indie Music […]

  • […] ne sais pas si vous vous rappelez, mais l’année dernière à la même époque je vous avais inondé de musique indépendante suite à ma visite au super festival nîmois This Is Not A Love Song – Indie Music […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *