Turin : épisode 2

Si vous me suivez depuis longtemps, vous vous rappelez peut-être que j’étais allé à Turin il y a deux ans. Et que je vous avais promis une suite. J’avoue qu’elle était un peu tombée aux oubliettes, mais cet été, c’est carrément toute la team de Lyon CityCrunch qui a été invitée à revenir à Turin. L’occasion rêvée de vous reparler de cette très belle ville à 2 pas de Lyon.

Nous avons à nouveau fait le trajet avec les bus Starshipper dont je vous avais parlé la dernière fois (4h-4h30 ça passe super vite), et cette fois nous étions en outre invités par l’Office du Tourisme de Turin.

Je ne reviendrais pas sur l’aspect nourriture, bien qu’il ait à nouveau été une part importante de notre voyage (ben oui, c’est quand même l’Italie…), car cette fois je voudrais plutôt vous proposer une balade dans la ville historique, un peu comme nous l’avons fait avec nos guides Chiara et Gabriella de l’Office du Tourisme.

Plan-Turin

Le centre historique de Turin

On est parti de la Piazza Castello, une grande place sur laquelle se trouve Le Palazzo Madama, et surtout le Polo Reale, un grand complexe qui rassemble le Palazzo Reale (le Palais Royal), la Librairie Royale, l’Armurerie Royale, la Galerie Sabauda et le Musée Archéologique. Tout un tas de musées très intéressants, avec expositions permanentes et temporaires. Il y a actuellement des travaux et la réouverture est prévue en début d’année, avec une exposition du Saint Suaire prévue au même moment.

Palazzo Madama

Le Palazzo Madama

Palazzo Reale

Le Palazzo Reale

Ensuite, je vous conseille de suivre la Via Po en direction de la rivière du même nom, une des avenues principales bordée de superbes arcades (bien pratique quand il pleut). Au bout de la rue, se trouve la place Vittorio Veneto, avec notamment un bar un peu hipster, La Drogheria, qui sert de très bons mojitos et fait aussi à manger le midi.

Via Po

Via Po

La-Drogheria-Turin

La Drogheria

En chemin, vous aurez peut-être bifurqué pour vous rendre à la Mole Antonelliana. Ce bâtiment, qui est devenu le symbole de Turin avec sa coupole et sa flèche haute de 167 mètres, abrite le superbe Musée Nationale du Cinéma. Vous y trouverez de nombreux décors de cinéma, ainsi que des vieux appareils, comme par exemple des lanternes magiques, ainsi que d’innombrables photos et affiches, mémoires du cinéma italien. Au cœur de la coupole se trouve un ascenseur qui vous emmène tout en haut du dôme, où vous attend une vue imprenable sur la ville et la région.

La-Mole-Antoniellana-Turin

La Mole Antoniellana

Vue-depuis-la-Mole-Antoniellana-Turin

Vue depuis le toit de la Mole Antoniellana

Musée-du-cinéma-Turin

Le Musée National du cinéma

Musée-national-du-cinéma-Turin

Le Musée National du cinéma

Plus au centre, il y a aussi le Musée Egyptologique, le deuxième plus important en terme d’objets exposés après celui du Caire. On y trouve notamment des momies impressionnantes, de chouettes papyrus, ou encore de très grandes statues au sous-sol, ainsi qu’une copie de la Pierre de Rosette (qui permit à Champollion de déchiffrer les hiéroglyphes). Le musée est actuellement en travaux (mais reste ouvert) et devrait rouvrir entièrement début 2015.

Musée égyptien 1

Musée égyptien 2

De l’autre côté du Polo Reale, se trouve l’immense marché Piazza della Repubblica qui a lieu tous les jours sauf dimanche de 7h à 13h et le samedi toute la journée. C’est le plus grand marché d’Europe et c’est très sympathique de déambuler au milieu des allées et des halles couvertes. Parfait pour faire le plein de pâtes fraiches, de charcuterie ou de tomates séchées.

Marché Piazza della Repubblica 1

Marché Piazza della Repubblica 2

Malheureusement, un week-end c’est trop court tellement il y a de choses à voir. Il faudra que j’y retourne…

Un grand merci à l’Office de Tourisme de Turin, à Starshipper pour le voyage et à la société Incoming Experience pour le séjour à l’hôtel Best Western Genio situé pile-poil en face de l’arrivée du bus.

.

.

Tags:
,