Pan-eau-rama vue d’en haut – crédit Thierry Bazin