Le Monde de Steve McCurry

On reste dans les expos, mais avec un autre art, la photo, et une tout autre ampleur. En effet, l’exposition Le monde de Steve McCurry qui a ouvert la semaine dernière à la Sucrière est certainement l’événement culturel de ce début d’année à Lyon.

Vous ne connaissez peut-être pas le nom de Steve McCurry, mais vous connaissez forcément une partie de son travail. La célèbre photo de la jeune fille afghane qui a fait la couverture de National Geographic en 1985 et qui orne depuis quelques semaines une bonne partie des abris-bus lyonnais, c’est lui.

Steve McCurry est né en 1950 à Philadelphie. Il parcourt le monde armé de son appareil photo depuis son adolescence et est membre de l’agence Magnum depuis 1985. A la fin des années 70, il sera le premier occidental à ramener (clandestinement, en cousant les pellicules dans ses vêtements) des photos du conflit Afghan naissant. D’ailleurs, l’exposition s’ouvre par une petite salle qui présente une quinzaine de très belles photos noir et blanc de taille moyenne de combattants moudjahiddins de cette époque, tous armés de leur fusil. Beau mais un peu dérangeant.

Ensuite, on bascule réellement dans le cœur de l’exposition, la plus grande rétrospective de 35 ans de travail de Steve McCurry, sous la forme de plus de 200 photos en couleur et en grand format, exposés sur des paravents noirs. Et c’est là que le travail de McCurry en tant que photographe humaniste prend tout son sens. Quasiment toutes les photos, prises aux 4 coins du monde, et notamment au Moyen Orient et en Asie, mettent en scène des humains, et une bonne moitié sont même des portraits. Je ne sais pas comment il s’y prend, mais ces portraits sont incroyables d’humanité. Ces regards perçants sur ses visages marqués par la vie nous transportent immédiatement.

Les photos sont dispersées sans classement apparent (ni vraiment par thème, et certainement pas par lieu ni par date), invitant le spectateur à déambuler et à partir en voyage avec le photographe, et une quarantaine de photos bénéficient d’une explication, à travers un audio guide fourni à l’entrée, racontée par Steve McCurry lui-même (dans la version anglaise).

Mais même sans explication, je me suis retrouvé à m’extasier devant presque chacune des photos, autant sur la technique, la netteté et le travail sur la profondeur de champ voire le relief, que sur l’aspect humain qui s’en dégage, à me demander à quoi pouvait bien penser ces personnes. Personnellement, ça me donne encore plus envie de voyager, et aussi de travailler la photo. Le côté portrait, et en particulier à l’étranger, n’est par contre pas facile à appréhender mais il doit être tellement enrichissant. Qui veut être mon modèle ? 🙂

L’exposition se conclut sur un film qui raconte le périple pour retrouver Sharbat Gula, la jeune fille afghane 15 ans après la première photo. Malheureusement le film est en anglais et n’est pas sous-titré, ce qui risque de gêner certaines personnes.

En tout cas, ça fait plaisir de voir enfin une exposition de grande envergure à Lyon. Et cette exposition n’est vraiment à rater sous aucun prétexte. C’est un ordre !

D’ailleurs, pour vous motiver encore plus, j’ai deux invitations à vous offrir. Pour cela, rien de plus simple, laisser moi un commentaire ci-dessous (et pas sur facebook) pour me donner le nom d’un photographe (célèbre) que vous aimez. Bénéficiez d’une chance supplémentaire si vous me suivez sur Instagram (donner moi votre pseudo que je puisse vérifier). Fin du concours lundi 18 février à minuit.

EDIT : le tirage au sort a été effectué sur Instagram, les gagnantes sont Marine-Ella et Karine Arditti. Merci à tous les participants

Le Monde de Steve McCurry
La Sucrière
45 quai Rambaud
(entrée côté silos gauche-droite)

Du 6 février au 26 mai 2019 + réouverture du 5 juin au 27 juillet
Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 18h, samedi et dimanche de 10h à 19h, fermé le lundi (hors vacances scolaires) et le 1er mai

Tarifs : adultes 13€, Plus de 65 ans 11€, enfant et étudiant (6-25 ans) 8€, enfant de moins de 6 ans : gratuit
Pack famille (2 adultes + 2 enfants) : 36€ + 8€ par enfant supplémentaire

Plus d’infos et réservation (fortement conseillée) sur le site de l’expo.

Toutes les photos ont été prises avec l’aimable autorisation de l’exposition Steve McCurry et de l’agence Tempora, suite à l’invitation d’Only Lyon. Grand merci à eux.