Festival Riddim Collision 2017

Les lyonnais amateurs de musique un peu curieux le connaissent bien, les autres peut-être mois alors qu’on en est à la 19èmé édition, cette semaine commence le Festival Riddim Collision qui cette année s’affiche en grand et en couleurs.

Le concept du Festival Riddim Collision est un peu compliqué à résumer (j’ai chaque fois du mal), mais il s’agit d’un festival résolument urbain, avec une programmation alternative exigeante, ce qui pour les curieux comme moi est synonyme de (re)découvertes passionnantes qui sortent de l’ordinaire. Cette année le festival est plus condensé, seulement 4 nuits du 22 au 25 novembre (hormis la soirée d’ouverture qui étrangement a eu lieu le mois dernier, et à Grenoble).

Nuits noires le mercredi 22

Ca fait quelques mois que j’en ai entendu parler, mais je n’ai pas encore eu le temps d’y aller, les Nuits Noires sont des soirées musicales qui se déroulent dans le noir complet, avec un groupe dont l’identité n’est dévoilée qu’à la fin du concert. Cette fois-ci, ça se passera au studio d’enregistrement Mikrokosm à Villeurbanne. Attention il n’y a que 40 places. Plus d’infos sur facebook.

Soirée Barbars le jeudi 23

Impossible d’avoir un Festival Riddim Collision sans sa traditionnelle soirée Barbars. Cette année, c’est 5 bars / salles de concerts des pentes de la Croix Rousse qui accueillent des concerts, accessibles avec un seul pass à 6€. Au programme :

  • Les capucins : A tant rêver du roi, Bison Bisou et Mnemotechnic
  • Le Groom : Argent Sale, Bauchamp, Dalhas Umaï, Schnautzi et Submarine FM
  • Le Kraspek Myzyk : Le labo : Pratos et Gohue
  • Les Valseuses : Perchépolis, Sanja Kelevra et Milan Kobar
  • Le Trokson : Tous en Tong, Eight Round Rapid, The Hi-Lites

La Colonie de Vacances le vendredi 24 à l’Epicerie Moderne

Alors là, clairement, j’ai bondi de joie quand j’ai vu ça. La Colonie de Vacances, je vous en ai déjà parlé il y a quelques années ici, c’est un truc de malades : 4 groupes de noise (Papier Tigre, Marvin, Pneu et Electric Electric) disposés aux 4 coins de la salle, et le public est au centre. Les groupes jouent parfois tour à tour, parfois ils se répondent et parfois ils jouent ensemble, ce qui donne un effet quadriphonique. C’est une expérience difficile à retranscrire mais vraiment ça vaut le coup.

Soirée Boom boom boom le samedi 25 au Transbordeur

Le festival se clôturera samedi soir au Transbordeur, avec qui mélangera rap, acid techno ou house sud africaine. Au programme : Caballerao & JeanJass, Spoek Mathambo, Not Waving, Saro, Groove Sparkz et Gonzaï DJ set.

Plus d’infos et billetterie sur le site internet du festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *