Sub\City [Concours inside]

Et si on parlait un peu de découvertes musicales ? Si vous me suivez sur facebook (comment ça, non?), vous avez probablement remarqué que depuis quelques mois je vous relaie quotidiennement à 7 h un « clip du jour » (je les programme à l’avance, hein, rassurez-vous). Pendant les fêtes je vous ai notamment choisi quelques vraies découvertes dont on devrait entendre parler dans les mois ou les années à venir.

Pendant quelques semaines, je vais essayer de continuer dans cette lignée, en vous présentant de manières un peu plus poussées quelques artistes découverts récemment. Direction Paris pour le premier groupe de la série, Sub\City, duo rock qui vient tout juste de sortir son premier album Tales from a Sandbox.

SUBCITY - Tales From The Sandbox

Georges a débuté la musique assez jeune et il a joué dans de plusieurs groupes (Prezidents, Injektion) et a composé pas mal de musiques pour des films ou des documentaires. De son côté, Vincent a débuté par le piano avant de se tourner vers la guitare et le rock. Il a lui aussi fait partie de nombreux groupes (le dernier s’appelait Worth it).

Alors que leurs projets respectifs étaient en perte de vitesse, Vincent le français et Georges l’anglais se sont rencontrés dans un studio d’enregistrement. Le feeling est passé tout de suite, et le duo Sub\City est né très rapidement. Sur l’album et en live, ils se font néanmoins aider par leurs anciens collègues.

SubCity-Vincent-Georges

L’album Tales from the Sandbox sonne résolument rock, mais de ce rock familier qui nous fait nous sentir tout de suite chez nous (en tout cas pour les gens de ma génération). Il est composé de 14 chansons, souvent inspirées des années 80s, mais pas dark ou synthé, vraiment rock. Comme ce Falling Down très rythmique, le titre qui introduit l’album et qui pourrait presque sortir d’un album des Black Keys, ou encore Hallelujah Man, à la voix beaucoup plus grave, dont on se prend à fredonner le refrain à la mélodie presque folk au bout de seulement quelques écoutes. Retour à un rock anglais sautillant (période Blur ou Oasis) pour Everyday. On enchaine ensuite sur quelques balades, Dark Shade of Grey, Rice Hapax, et Snow in April, jusqu’à un Zen qui renoue avec le rock anglais (on dirait presque une intro pour Song 2 de Blur). Sandbox nous fait voyager du côté de Pink Floyd (tours années 80, par contre), tandis qu’on reprend la route pour Mother. Dans Should Have known, ce sont plus les influences garage  ou qui ressortent et même post-punk pour Running Away. Enfin, retour à un tempo plus calme pour Teenage Belles et The Day that Thatchers Dies (reprise du groupe Hefner, avec le refrain de Ding Dong The Witch is Dead du Magicien d’Oz).

Vous l’aurez compris, ce disque regorge d’influences de tous les styles de rocks « classiques » des années 80 et ça fait tout simplement du bien de se retrouver avec un tel album qui pourrait tout à fait trouver sa place chez bon nombre d’amateurs de musique.

.


.

L’ensemble de l’album est écoutable sur Deezer, ou encore mieux, vous pouvez le commander sur leur bandcamp.

Si vous êtes à Paris ce week-end, sachez que Sub\City sera en concert au Tigre ce samedi 9 janvier.

Et comme Noël n’est pas très loin, j’ai le plaisir de vous offrir cet album. Pour le gagner, il vous suffit de :
1) liker la page facebook de mon blog (mais ça ça devrait être fait depuis longtemps 🙂 )
2) liker la page facebook de Sub\City
3) mettre un petit commentaire ci-dessous
Je vous laisse jusqu’au dimanche 10 janvier à minuit pour participer.

.