Retour sur Orange RockCorps

Il y a quelques semaines, je vous parlais du projet Orange RockCorps. Pour ceux qui n’ont pas suivi, il s’agit de proposer à des jeunes de faire du bénévolat pour une association et de recevoir en échange une place de concert. Le slogan : Tu donnes, tu reçois (transformé en #TUDTR sur twitter).

L’opération se déroulait pour la première fois à Lyon, et le succès a été au rendez-vous puisque ce sont 650 personnes qui ont participé, contre 500 attendues à la base.

Il faut dire que les artistes du concert ont été très bien choisis pour attirer les jeunes : BigFlo et Oli, deux jeunes (17 et 21 ans) rappeurs toulousains, et surtout les Casseurs Flowters, aka Orelsan et Gringe, très en vogue en ce moment.

Ce n’était pas forcément ma tasse de thé a priori, mais je m’y suis quand même rendu, accompagné de l’ami Paul Bourdrel qui a emmené son appareil photo.

Après une petite mise en jambes d’une projection de photos des volontaires au travail mise en musiques par DJ Denshu. Les deux jeunes frères BigFlo & Oli entrent en scène. Je ne connaissais d’eux que les quelques morceaux qui passent à la radio, mais je savais qu’on allait passer un bon moment. En effet, on les sent tout de suite généreux, pas du tout dans le système, et très contents de faire ce qu’ils font. Très bonne surprise scénique, en plus, car malgré leur jeune âge, ils occupent très bien l’espace du plateau du Transbordeur et se donnent la réplique dans un timing parfait. Du vrai travail de pro.

Casseurs Flowters-2

Casseurs Flowters-4

Casseurs Flowters-7

Casseurs Flowters-9

Casseurs Flowters-10

Après un petit changement de plateau pendant lequel DJ Denshu s’est remis aux platines, l’ambiance est survoltée quand les deux compères des Casseurs Flowters entrent en scène, accompagnés parfois d’un autre rappeur (désolé, je n’ai pas retenu son nom), d’un musicien aux machines pour l’instru, et de DJ Pone (membre de Birdy Nam Nam) aux platines. Autant les deux frérots étaient gentils en première partie, autant là on est plus dans le lourd : plus de basses, plus de jeux de lumières, etc… Les tubes s’enchainent, les kids dans la fosse sont comme des dingues.

Casseurs Flowters-13

Casseurs Flowters-18

Casseurs Flowters-20

Casseurs Flowters-22

Casseurs Flowters-23

Au final, J’ai passé une très bonne soirée, et visiblement les 650 jeunes bénévoles encore plus. Bref, une soirée mémorable qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.

Retrouvez le compte-rendu de la soirée sur le site d’Orange RockCorps, ainsi qu’une interview des Casseurs Flowters par ma compère Toueouie.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *