Damon Albarn

Il y a quelques semaines, je vous présentais très succinctement la programmation de cette édition 2014 des Nuits de Fourvière. Il est temps maintenant de commencer un peu le décryptage en mettant en avant quelques spectacles qui me tiennent à cœur.

Le premier dont je vais vous parler est en fait un coup de cœur collectif de blogueurs lyonnais. Vous le savez, depuis quelques années, les Nuits de Fourvière proposent à certains blogueurs de parler de leur spectacle coup de cœur (et par la même occasion d’offrir des places). Cette année, les blogueurs choisis ont été réunis pour choisir ensemble un spectacle qu’ils jugent représentatifs du festival. Après une discussion autour d’un repas, puis pas mal de mails échangés, nous nous sommes mis d’accord sur Damon Albarn.

Damon Albarn

Vous trouverez le compte-rendu de ces discussions sur le site des Nuits de Fourvière. Je vous conseille de le lire en entier et de le garder dans vos favoris. Je dis ça, je dis rien…

Personnellement je voulais attendre un peu avant de vous parler de Damon Albarn, car son premier album solo, Everyday Robots, sort le 28 avril, mais j’avoue que j’ai peur que le concert soit complet avant. Du coup, c’est parti, décryptage.

damon-albarn-Everyday-Robots

Je dis premier album solo, car pour ceux qui n’ont pas fait la relation, vous connaissez forcément le monsieur. Damon Albarn, c’est d’abord le leader et chanteur du groupe Blur formé au début des années 90 avec notamment le guitariste Graham Coxon. Acteurs incontournable de l’ère britpop, ils sont les auteurs de nombreux tubes tels que Girls and Boys, The Charmless man, Song 2, Out of time, et plein d’autres encore.

Blur

Puis Damon Albarn s’est attelé à un autre projet, le groupe virtuel Gorillaz. Au début personne n’a jamais vu leur tête car les musiciens sont tous représentés par des personnages dessinés dans les clips. Lors des premiers concerts, ils jouaient dans le noir tandis que des images étaient projetées sur un écran géant. Une fois encore, il vous est impossible d’être passé à côté de certains tubes comme Clint Eastwood, 19-2000 ou Dirty Harry.

Gorillaz

Damon Albarn a ensuite continué, plus ou moins en parallèle, ses explorations musicales en formant en 2006 un nouveau groupe, The Good, The Bad and the Queen. On pourrait le qualifier de superband, car on y retrouve le producteur Danger Mouse (membre entre autre de Gnarls Barkley (qui avait fait le tube Crazy) et de Broken Bells), Paul Simonon (bassiste de The Clash), Simon Tog (guitariste de The Verve (Bitter Sweet Symphony) et Tony Allen, le batteur de Fela Kuti. Un seul album est sorti de cette expérience, avec moins de tubes, mais toujours de la musique de qualité.

the-good-the-bad--the-queen-4fbfcae1804aa

En 2007, il a aussi composé un opéra rock, Monkey, Journey to the West, tiré d’un roman chinois et présenté uniquement à Manchester, à Paris (au Théâtre du Chatelet, je l’avais évoqué ici, et à Berlin.

Monkey journey to the west

Mais comme Damon Albarn est infatigable, il est aussi très actif dans le label de world music (même s’il réfute ce terme) londonien Honest Jon’s Records.

Après être passé à Fourvière en 2007 avec The Good, The bad, and the Queen, en 2008 avec Honest Jon’s Records et en 2009 pour la reformation de Blur, il est donc logique que Damon Albarn repasse par le théâtre romain de Fourvière pour la sortie de son album solo.

Allez, après ce déluge de noms, vous avez bien droit à quelques extraits de l’album.

A priori, ce sera donc des morceaux beaucoup plus calmes et mélancoliques que ce qu’il pouvait faire avec Blur (ou alors l’album Think Tank) ou avec Gorillaz, mais cela semble quand même toujours aussi classieux, millimétré, un véritable travail d’orfèvre comme il nous a toujours habitué.

Et comme je suis sympa, je vous ai regroupé tous les morceaux dont je vous ai parlé en une seule playlist youtube que vous trouverez ici.

J’ai hâte d’être le 5 juillet, pas vous ? Plus de renseignements sur le site des Nuits de Fourvière.

 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *