L’amour est un crime parfait

Je vous l’ai déjà dit à plusieurs reprises, je ne suis pas à l’aise pour parler cinéma. Pourtant, j’ai envie de vous faire partager le film que j’ai vu hier soir, L’amour est un crime parfait, des frères Larrieu, avec Mathieu Amalric, Karin Viard, Denis Podalydès, Maïwenn et Sara Forstier.

L+AMOUR+EST+UN+CRIME+PARFAIT

Personnellement, je les confondais avec les frères Dardennes (Le gamin au vélo, L’enfant ou encore Rosetta), mais Jean-Marie et Arnaud Larrieu ont déjà réalisé Les derniers jours du monde (déjà avec Mathieu Amalric et Karin Viard), Peindre ou faire l’amour (avec Sabine Azéma et Daniel Auteuil), ainsi que deux autres films avec Mathieu Amalric.

L’amour est un crime parfait est un thriller librement adapté du roman Incidences de Philippe Djian.

L’histoire se passe en Suisse et a pour cadre le campus de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, et notamment le magnifique Rolex Learning Center (on est en Suisse ou bien ?), bâtiment tout en courbes dessiné par l’agence d’architecture japonaise SAANA (à qui l’on doit également Le Louvre-Lens).

rolexlearningcenter

Quelques jours après la disparition d’une jeune étudiante, sa belle-mère, Anna, vient rendre visite à Marc, son professeur de littérature qui a la réputation d’être un coureur de jupons, notamment auprès de ses étudiantes. Une troublante relation débute alors, au grand dam de la sœur de Marc avec qui il habite et avec qui il entretient déjà une relation particulière.

A priori le livre se passe déjà en montagne, mais les courbes du campus et les montagnes enneigées qui l’entourent forment un cocon idéal pour cette intrigue. Il est encore questions de courbes avec les corps dénudés des femmes qui gravitent autour de Marc, ou des jeunes filles qui déambulent dans ce campus plus qu’elles n’étudient. Et les volutes des innombrables cigarettes (y compris électroniques) qui se fument pendant le film en rajoutent une couche, tout en permettant au passage aux personnages de se cacher derrière un écran de fumée (c’est le cas de le dire). La superbe mise en lumière de ces magnifiques paysages et de cette neige cotonneuse participe également à rendre l’atmosphère envoutante, éthérée, tout comme la très belle musique qui laisse peu de doutes quand au style thriller du film.

 l-amour-est-un-crime-parfait-mathieu-amalric

Les acteurs jouent avec passion, et c’est justement ce qu’il fallait pour ce film, pour ces personnages parfois intenses et forts, et notamment tout en nerfs pour un Mathieu Amalric au bord du flippant et une Maïwenn étonnante. Les dialogues et l’élocution très théâtraux pourront peut-être surprendre, mais j’ai personnellement beaucoup aimé le rendu, légèrement sophistiqué, à la limite de la préciosité, mais sans excès.

 L-amour-est-un-crime-parfait_portrait_w858

Bref, vous l’aurez compris, j’ai été emballé par ce film que je vous recommande froidement (rapport à la neige, tout ça, tout ça…).

Bande annonce :

..

Tags:
,