The Lumineers

Et si on reparlait encore musique ? Encore musique de pub, même ? Vous avez probablement vu cette pub plutôt sympathique où un mec voulait voir si ses amis facebook étaient vraiment des amis. Il se pointe donc directement chez eux sans prévenir avec un café à la main (soit dit en passant, si quelqu’un me fait ça, ça prouve direct qu’il ne me connait pas bien… )

Mais l’idée est bien trouvée et les vidéos à voir sur Youtube –la pub télé est en réalité juste un teaser- pas mal du tout.

Real friends

.

Encore une fois on n’entend pas beaucoup la musique, mais ces quelques notes m’ont fait très plaisir quand je les ai entendues, l’occasion inespérée de vous parler d’un groupe découvert au printemps, The Lumineers (note : j’avais commencé cet article il y a quelques mois déjà).

The Lumineers

Si vous avez aimé Local Native dont je vous avais parlé ici, alors vous allez adorer The Lumineers. En effet, on est ici dans la même vague de chansons folk-rock. Peut-être un poil plus intimiste puisqu’ils ne sont que 3 et jouent plutôt en acoustique : batterie (parfois juste tambourin), guitare + chant, violoncelle + chant. Au niveau des paroles, on remplace juste les Hi hi des Local Natives par des Hey ! 🙂 . Je plaisante, mais comme je ne sais pas trop ce que racontent les uns et les autres, c’est un peu le premier effet que ça fait, si ce n’est que la voix est ici légèrement plus grave et présente plus d’aspérités que chez les Local Natives.

Allez hop, on s’écoute tout de suite leur tube : Ho Hey, également utilisé dans la BO de L’écume des jours de Michel Gondry.

Bon, comme l’album est juste magnifique, je suis obligé de vous mettre quelques autres chansons (dont un concert à emporter de l’inimitable Blogothèque:

Plus d’infos sur leur site internet (notamment les paroles pour les plus curieux que moi)

Par contre mauvaise nouvelle, si vous n’êtes pas parisien, vous aurez peu de chances de les voir avant un bout de temps, puisqu’à part un passage au Zénith de Paris le 17 novembre, ils seront principalement aux Etats-Unis cet automne, puis en Australie en janvier pour le festival Big Day Out.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *