Les Rives de Saône

Quand on y repense, c’est assez impressionnant à quelle vitesse les Berges du Rhône ont été adoptées par les lyonnais, vous ne trouvez pas ? Bien sûr, maintenant ça fait 6 ans qu’elles ont été réaménagées, c’est du passé, mais très rapidement on aurait dit qu’elles avaient toujours été comme ça. Que depuis toujours des gens se font bronzer dès les premiers rayons de soleil (fin juin cette année, y a plus de saison…), que ceux qui bossent se donnent rendez-vous après le boulot ou que les étudiants font la fête le jeudi soir. Que depuis toujours les joueurs de djembé s’en donnent à cœur joie, que les bmx et les trottinettes décollent des bowls, que les baskets des joggers s’usent ou que les boules de pétanque s’entrechoquent. Bref, qu’il s’agit d’un vrai de lieu de vie social.

Il se pourrait bien que dès demain les Rives de Saône connaissent, sensiblement, le même sort. Et oui, demain déjà !

Lyon-rives-de-saône

Les travaux ne sont pas tout à fait finis, la faute notamment aux intempéries et aux crues, mais le plus gros est prêt. 15 kilomètres, qui représentent 7 tronçons sur les 18, sont d’ors et déjà opérationnels et seront inaugurés ce dimanche 1er septembre. A terme, la promenade, strictement piétonne malheureusement (c’est son gros point faible), s’étendra de Confluence à Rochetaillée sur Saône (avec un trou au niveau de Caluire, après l’Ile Barbe, pour des raisons de ratio coup/population trop élevé). Pas question ici d’apéro ou de terrain de sport, ces Rives de Saône sont plutôt tournées vers les promeneurs paisibles, pour des ballades calmes et bucoliques.

Lyon-rives-de-saône-logo

.

Lyon-rives-de-saône.

Pour rythmer cette ballade, le Grand Lyon a fait appel à différents artistes pour mélanger des œuvres d’art au milieu du mobilier urbain classiques, sous la houlette de Jérôme Sans (co-fondateur avec Nicolas Bourriaud du Palais de Tokyo en 2002, co-directeur artistique de la Biennale d’art contemporain de Lyon en 2005, entre autres)

En premier lieu, on peut parler de l’artiste japonais Tadashi Kawamata, véritable fil rouge de ces Rives de Saône qui a réalisé plusieurs installations. Vous avez ainsi peut-être aperçu cet étrange balcon vers le quartier d’Ainay, voici quelques explications :

.

Mais si vous remontez la Saône, vous pourrez voir d’autres œuvres qu’il a imaginé, comme par exemple une plateforme d’observation au niveau de Caluire, ou encore une cabane dans un arbre à Rochetaillée, ainsi qu’un étrange belvédère à Fontaine sur Saône :

.

En face de l’Ile Barbe, vers l’ancienne écluse de Caluire, l’artiste stéphanois Jean-Michel Othoniel a aussi installé un belvédère, mais dans un tout autre genre, à la manière d’une lanterne en perles de verre.

Lyon-rives-de-saône-jean-michel-othoniel

Entre l’Ile Barbe et Vaise, en contrebas du quai Joseph Gillet, l’artiste camerounais Pascale Marthine Tayou (vu à la biennale d’art contemporain de Lyon en 2005) nous propose plus de 150 masques de toutes tailles (le plus grand fait quand même 2m de haut !) inspirés de la culture de son pays.

Lyon-rives-de-saône-pascale-marthine-tayou-masques-africains

Lyon-rives-de-saône-pascale-marthine-tayou-masques-africains

.

Un peu plus au sud, toujours en contrebas du qui Joseph Gillet, avant d’arriver au niveau des Subsistances, c’est au tour de l’artiste argentin Pablo Reinoso de nous proposer ses Nouages, sortes de volutes de métal qui se lissent par endroit pour subtilement créer des bancs.

Lyon-rives-de-saône-pablo-reinoso-nouages

Lyon-rives-de-saône-pablo-reinoso-nouages

A voir également une petite vidéo de l’artiste pendant la  création de l’œuvre dans un atelier de Fontainebleau.

.

Au total, ce sont 13 artistes de renommée internationale qui ont participé à ornementer ces Rives de Saône par 23 œuvres réunies sous le projet River Movie. Car on y trouve aussi des œuvres de Meschac Gaba (Bénin), Erik Samakh (France), Didier Fiuza Faustino (France, créateur de la Maison du Projet en centre-ville), Lang & Bauman (Suisse / Etats-Unis), Elmgreen & Dragset (Danemark / Allemagne) et Le Gentil Garçon (Lyon)

.

Retrouvez plus d’infos (plans détaillés, zoom sur les artistes et leurs œuvres, etc…) sur le site internet dédiées aux Rives de Saône, mais surtout directement sur place ce dimanche, où de nombreuses animations vous attendent de 8h à 19h. Vous pourrez bien sûr découvrir par vous-même toutes les nouvelles installations, mais aussi rencontrer les artistes, ou encore suivre un jeu de piste, découvrir l’aviron, etc… Tout le programme est disponible ici.

Lyon-rives-de-saône-un-dimanche-au-bord-de-l'eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *