Les Assises Internationales du Roman

Note : cet article est consacré aux Assises Internationales du Roman de 2013. Voir aussi l’édition 2011, 2012 et 2014.

On change un peu de la musique, on va parler aujourd’hui de littérature. En fait, vous l’avez probablement remarqué, je n’en parle pas très souvent, car j’avoue que je lis assez peu de livres (mais je me rattrape sur les magazines et surtout les blogs, vous vous en doutez), et j’ai également du mal à en parler.

Mais c’est normal, ce n’est pas évident. Et c’est peut-être en partant de ce constat que sont nées (probablement pas, mais il fallait bien que je fasse une introduction…) les Assises Internationales du Roman, dont la 7ème édition se tiendra du lundi 27 mai au dimanche 2 juin aux Subsistances (principalement, mais pas que).

air_2013_affiche_web

Les Assises Internationales du Roman, je vous en ai déjà parlé l’année dernière, ainsi que l’année d’avant, parce que c’est un événement que j’affectionne tout particulièrement. Pour les feignants du clic, je rappelle juste qu’elles sont organisées conjointement par la Villa Gillet et le journal Le Monde, en partenariat avec France Inter et en co-réalisation avec Les Subsistances.

L’idée est de réunir des écrivains et journalistes (mais aussi des artistes, des chercheurs en sciences humains, etc…) du monde entier pour entendre leur points de vue sur des thématiques liées à l’écriture et au roman, mais également depuis quelques années sur des sujets de société.

Toutes ces personnes sont donc réunies autour de tables rondes, de grands entretiens, de rencontres, etc… aux thèmes divers et variés : La question de la vérité, Le secret, Entre le présent et l’éternité, faut-il choisir ?, Le sentiment de la vie, Le portrait aujourd’hui : entre figuration et défiguration, L’Irlande des écrivains, Le regard du promeneur, Comment faire parler ses personnages ?, etc…

Vous aurez également droit à des lectures, notamment de Pierre Arditi qui lira Voyage au centre de la terre de Jules Vernes ou Ariane Ascaride qui lira Les années, d’Annie Ernaux, accompagnée par le Quatuor Leonis.

ariane-ascaride-lecture-a-la-mediatheque

Ariane Ascaride en lecture à la médiatheque d’Aubagne – Crédit ville d’Aubagne

Il y a également des enregistrements d’émission de France Inter : Clara et les chics livres, Le grand bain et L’humeur vagabonde le mercredi 29, et Le 7/9 et Service public le jeudi 30.

Nouveauté cette année, une garderie sera organisée le week-end pour vous permettre de suivre les animations tranquillement (à partir de 4 ans, sur réservation)

Mais les Assises, ce n’est pas qu’aux Subsistances. Il y aura également de nombreuses rencontres ou lectures dans des bibliothèques et médiathèques du Grand Lyon et même de la région (Villefranche, Roanne ou Grenoble pour les plus excentrées), ainsi que dans des librairies. Je vais par exemple essayer d’aller voir Hélèna Villovitch lire des extraits de son dernier recueil de nouvelles à la librairie Lettres à Croquer (chouette librairie qui avait accueilli la dédicace de Maxence Lepou dont je vous avais parlé ici).

Côté participants, des noms qui ne vous diront peut-être rien, ne vous alarmez pas (personnellement, si j’en connais 2 ou 3, c’est bien tout…), mais je peux vous garantir que ce sont des pointures. C’est ainsi que les années précédentes j’ai pu découvrir Marie N’Diaye, Pascal Quignard, Hanif Kureishi (qui a été juré à Cannes), Maylis de Karangal, Will Self, Aaron Applefeld, etc… qu’on a pas mal vu par la suite dans les médias. La liste des invités de cette années se trouve ici.

Ne prenez donc pas peur, et foncez tête baissée vous plonger dans cet univers littéraire.

Vous trouverez toutes les informations (programme, invités, etc..) sur le site internet des AIR 2013.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *