Petite Noir

Je sais bien ce que vous allez me dire, encore un groupe qui sort de nulle part et que personne ne connait. Mais c’est (aussi) pour ça que vous me lisez, non ?

Yannick Ilunga, Petite Noir de son nom de scène est un musicien sud-africain. Enfin pas vraiment, puisqu’il est né à Bruxelles il y a 21 ans de parents angolais et congolais. Mais il a grandi à Cape Town (Le Cap) depuis l’âge de 3 ans. Là-bas, il a assimilé toutes les musiques qu’il pouvait, les musiques africaines, évidemment, mais surtout les musiques occidentales,  telle que Joy Division, Morrissey, Radiohead, etc…

 petite-Noir

Le résultat est donc un brillant mélange de cold-wave tintée d’africanisme. Un musique précise toute en tension, une voix grave et sure, quelques riffs bien sentis, et quelques sonorités que les fans de Vampire Week-end ne renieraient pas.

 .

En tout cas, c’était véritablement LA sensation des dernières Transmusicales de Rennes et le chanteur fait vraiment le buzz en ce moment (Les Inrocks, Télérama, etc…). Je vous encourage donc fortement à aller le voir mardi prochain (le 19 février) lors de sa prestation au Sonic.

Affiche Petite Noire - Soya Le Gato

Plus d’infos (quelques photos et revues de presse) sur sa page facebook.

En attendant, vous pouvez aussi regarder sa superbe prestation de Rennes captée par Arte Live Web (j’ai pas réussi à l’intégrer, mais cliquez, ça vaut vraiment le coup !).

Et quand il repassera au Transbo l’année prochaine, vous pourrez dire fièrement « j’y étais » et me remercier en me payant une bière …

.