La fourmi

Pour parodier Claude Moine (tous à vos Google), c’était la dernière séance dimanche dernier à la Fourmi, le célèbre cinéma du 3ème arrondissement (de Lyon, hein). Il ne payait pas de mine, ce petit cinéma, presque de quartier, mais sa spécialité (et donc sa force), c’était de diffusé les films « en retard », c’est-à-dire plusieurs semaines, voire mois, après leur sortie.

Crédit photo Marcos Quinones – Lyon Figaro

C’était rudement pratique, ça évitait de se ruer dans les salles dès la première semaine, ce qui n’est pas vraiment dans mes habitudes, comme vous avez pu le constater sur mes quelques articles sur le cinéma (j’y travaille, mais bon).

Dans le magazine Lyon Mag, on apprend que c’est en partie le passage au numérique (pour lequel le patron avait eu des subventions), mais également les nouvelles normes, qui ont eu raisons de la motivation de François Keuroghlian, directeur et seul employé de la salle de cinéma depuis 38 ans. Il lui aurait fallu s’endetter pour encore 20 ans pour financer les travaux.

Le cinéma cherche donc un repreneur, si possible dans la culture, et c’est encore mieux si c’est du cinéma.

Après le CNP Odéon fermé l’année dernière (et l’Ambiance fin 2006), voici malheureusement encore un cinéma qui disparait du paysage lyonnais. C’est triste pour la ville qui a justement vu naitre le cinéma. J’espère que les deux CNP restants arriveront à survivre…

crédit photo – Ph Rassaert – Bibliothèque municipale de Lyon

Et comme souvent ici, on va finir en musique

C’est triste, non ? Et vous, vous le fréquentiez ce cinéma ? Vous avez des souvenirs associés ? Racontez-moi ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *