Le festival d’Avignon – première partie

Encore une fois, ma semaine dernière a été bien remplie, avec notamment la reprise du boulot (et oui, j’ai déjà éclusé une partie de mes vacances), mais je ne vous oublie pas. Et d’ailleurs, je vais vous en parler, de mes vacances, car figurez-vous que je suis allé au festival d’Avignon.

J’étais déjà allé à Avignon (oui on dit à Avignon) pour quelques jours, mais jamais pendant le festival. Pendant 3 semaines en juillet, la cité des papes se transforme en le plus grand théâtre du monde. En tout cas, en terme de spectateurs, car en fait, il s’agit d’une multitude de spectacles répartis aux 4 coins de la ville sur plus de 100 lieux  différents (écoles, collèges, salles publiques, cinéma, etc…). Cette année, plus de 1160 spectacles étaient proposés chaque jour. Oui, oui, plus de 1 160 !! Inutile de préciser que je n’ai pas pu tout voir…

Pour la petite histoire, le festival d’Avignon a été créé en 1947 par Jean Vilar (qui a également dirigé le TNP à Villeurbanne entre 1951 à 1963). A l’origine, il s’agissait de quelques pièces présentées dans la cour du palais des papes, aménagée à cet effet. Puis en 1966, Avignon a vu la naissance du festival Off, c’est-à-dire non officiel et indépendant. Depuis, les deux festivals d’Avignon, le In et le Off se côtoient et ont tous deux bien grandi.

Je n’ai vu aucun de la quarantaine de spectacles du In, car en général, c’est cher (40€ la place, je crois), c’est très couru (on peut facilement être assis entre Jack Lang et Francis Huster), et c’est parfois très particulier (beaucoup de polémiques ces dernières années, sur le choix des pièces, des acteurs, la mise en scène, etc…).

Non, ce qui est plus sympa, c’est la partie Off. Par contre, je ne vous cache pas qu’en arrivant là, on était un peu perdus. Une collègue m’avait récupéré le programme à l’avance, mais il fait 400 pages !! Alors par où commencer ? En fait, on a commencé par acheter la Carte Off qui, pour 16€, donne droit à 5€ de réduction par spectacle (qui deviennent donc dans les 10-12€ en général). Elle est donc vite rentabilisée. Ensuite, et bien on a choisi un peu au pif…

 

Pour nous aider (ou plutôt nous inciter), la plupart des spectacles font leur promotion : la plupart distribue des flyers, certains expliquent leur pièce aux terrasses des bars (souvent les comédiens eux-mêmes), certains paradent dans la ville en costume, etc…

 

Piero, un des personnages du spectacle Dans ta bulle dont je vous avais parlé ici

Et surtout, ce que j’ai adoré, ce sont les innombrables affiches qui tapissent la ville de long en large et de haut en bas. Regardez plutôt :

En tout cas, je trouve que le festival donne à la ville une ambiance vraiment géniale. Plein de spectacles partout (bon, ok, tout n’est pas bien, mais quand même…), beaucoup d’animation et beaucoup de monde, mais on est loin de la foule de la fête des lumières à Lyon, on peut circuler sans problèmes. Et comme en plus il fait beau et chaud, on est en vacances, etc… c’est vraiment très chouette. En plus, on croise plein de stars :

Plus d’infos sur le In ici et sur le Off .

Pour cette année, le festival s’est achevé ce samedi, mais c’est sûr, moi je prends rendez-vous l’année prochaine !

Et vous, vous y êtes déjà allé ?

.

.