Bon Iver + My Brightest Diamond – Concours Inside

Aujourd’hui est un jour un peu spécial, car je vais vous parler de deux groupes dans le même article : Bon Iver et My Brightest Diamond. Je vous demande juste de patienter quelques minutes à la fin de l’article pour découvrir le lien qui les unit (même si les plus perspicaces auront déjà trouvé).

.

Le premier groupe, Bon Iver (qui provient de l’expression française et se prononce donc comme un « bon hiver ») est en fait composé autour d’une seule personne, Justin Vernon. D’après la petite histoire, après une déception amoureuse, Justin Vernon s’est enfermé pendant 3 mois dans une cabane du nord du Wisconsin (dans la région des Grands Lacs). Il en est ressorti avec un des plus beaux albums du renouveau folk de ces dernières années, For Emma Forever Ago.

Bon Iver, Justin Vernon, Nuits de Fourvière 2012

Repéré et encensé de toutes parts, et notamment par le site web faiseur de réputations Pitchfork, Justin Vernon sort en 2011 un nouvel album sobrement intitulé Bon Iver. Ce nouvel opus est beaucoup plus travaillé, avec par exemple la présence de cordes et de percussions, ainsi que l’utilisation de l’autotune pour modifier sa voix, mais reste toujours dans la même veine indie-folk dont il reste le chantre. Cet album sera classé meilleur album de l’année 2011 par Pitchfork et suite à ce succès, le maire de Milwaukee décide carrément de rendre le 22 juillet 2011 férié. Si ça c’est pas la classe ?

On ne compte plus ses nombreuses collaborations, de Kanye West à Bryce Dessner (The National), en passant par Colin Stetson (Arcade Fire, TV on the Radio, etc… ), Greg Leisz (guitariste de Wilco), James Blake, Lykke Li, etc… bref, un très grand musicien.

.

Le deuxième groupe, My Brightest Diamond, est également composé autour d’une seule personne, Shara Worden. Cette multi-instrumentiste américaine est adepte du mélange des genres, de tous les genres. Du gospel, de la musique classique et du jazz que ses parents lui faisaient écouter, elle a gardé la précision et le lyrisme, mais en l’accolant au rock qu’elle a découvert à la fin des années 90 avec Sufjan Stevens à Brooklyn (berceau également de The National, Vampire Weekend, St Vincent, Beirut, etc…). Depuis, l’artiste touche à tout s’est assagie et a également rajouté la pop et le folk à son arc. Et son univers onirique s’est également enrichi.

En tant que musicienne prolifique, elle aussi a collectionné les collaborations, avec son mentor Sufjan Stevens, pour commencer, mais également avec David Byrne (ex Talking Heads), Fatboy Slim, The Decemberists ou d’autres artistes moins connus en France, ainsi que sur des compilations telles que Dark Was the Night, au profit de la recherche contre le sida.

.

Bon, et alors, pourquoi je vous parle de ces deux artistes aujourd’hui selon vous ? Et bien tout simplement parce qu’ils partageront la même affiche lundi prochain (30 juillet 2012) aux Nuits de Fourvière. Vous vous en doutez, j’y serais et ça devrait plutôt être une très bonne soirée musicale.

Mais tenez vous bien, une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, les Nuits de Fourvière m’ont carrément donné 2 x 2 places à vous offrir. Oui, oui, vous avez bien lu.

Pour jouer, rien de plus simple, il vous suffit de me laisser un commentaire ci-dessous et je procéderais à un tirage au sort. Attention, le délai est assez court, puisque vous n’avez que jusqu’à vendredi 27 juillet à 12h pour participer. C’est parti !

(Et n’oubliez pas que mon concours sur le recyclage dure lui jusqu’au dimanche 29 juillet)

c

Edit : le concours est terminé, les deux gagnants ont été prévenus, je vous mettais la copie d’écran des que possible, désolé pour les autres