Le hang

Samedi dernier, j’ai eu la chance de voir Björk en concert dans le cadre du festival des Nuits de Fourvière. Enfin, j’ai payé mes 55€ comme tout le monde, hein, entendons nous bien. Mais comme le nombre de places est hyper limité (même s’ils en ont remis en vente le matin même), je me considère chanceux.

Photo Alexandre Simonet sur blogs.paris.fr/unitedstatesofparis

Björk, on adore ou on déteste, mais il est difficile de ne pas admettre qu’elle a une des plus belles voix du monde, et que ses concerts sont de véritables shows. Notamment, ce que j’aime chez Björk, c’est le fait qu’elle se renouvelle en permanence, et en particulier les instruments qui l’accompagnent.

Ainsi, dans ses précédentes tournées, elle a par exemple utilisé la Reactable un instrument électro-acoustique développé par des espagnols qui se présente sous la forme d’une table sur laquelle on place des éléments. Chaque élément représente un son que l’on va pouvoir moduler. Björk l’a notamment utilisé pour la tournée Volta 2007.

Bon, j’avoue on ne voit pas trop comment ça fonctionne sur la vidéo, alors je vous invite à jeter un œil sur cette vidéo d’explication, ou sur le site du fabricant. Elle existe même  en appli iPhone et iPad à 10$.

En parlant d’iPad, je ne l’ai pas testé, mais il y a carrément une appli iPad Biophilia, quelqu’un l’a essayée ?

 

 J’ai lu sur wikipedia que la tournée devait être accompagnée de plein de nouveaux instruments dont « un pendule de neuf mètres utilisant la gravité produire des sons et une immense boîte à musique » , mais a pas eu 🙁

 On a eu un peu droit par contre à une immense bobine Tesla qui permet de fabriquer des éclairs, ainsi que leur crépitement (dommage qu’il ne faisait pas encore nuit, pour le coup).

Pour d’autres instruments bizarres que Björk utilise, je vous renvois à l’article assez complet qu’avait fait Nom de Zeus, Fabuleux l’année dernière.

.

Mais moi aujourd’hui, je voulais vous parler d’un instrument beaucoup plus calme, c’est le Hang, que joue son musicien Manu Delago.

Le hang ressemble à une soucoupe volante d’une cinquantaine de centimètres de diamètre sur laquelle on frappe avec la main. En fonction de là où on frappe, on produit divers sons métalliques, ainsi que parfois des résonances ou des harmoniques. L’instrument a été inventé en Suisse en 2000, mais il se rapproche énormément du steel-drum caribéen, ce qui fait qu’on a l’impression de l’avoir toujours connu. Pour rappel, le steel dum, c’est ça :

.

Le hang n’est pas très répandu, mais j’avais croisé un crassou qui en jouait l’année dernière dans les rues de Budapest :

J’aime beaucoup le son que ça produit, pas vous ?

    8 COMMENTS

  • Nom de Zeus, fabuleux !
    / Reply

    takk takk pour le ping !

  • My Little Discoveries
    / Reply

    Oh super, j’avais déjà entendu sans savoir le nom de l’instrument! Merci Anthony ;o)

  • rockaknittalova
    / Reply

    Très très intéressant cet article ! Et j’aime beaucoup le hang. La forme est en totale « contradiction » avec le son produit. Effectivement, on s’attend à entendre ce type de son très pur et doux venant plus d’un instrument à fond creux comme le steel drum. Je ne sais pas d’ailleurs si ce n’est pas le même instrument qu’utilise François and The Atlas Mountains. L’un des musiciens jouait d’un instrument à peu près semblable, tantôt avec les mains, tantôt avec des baguettes en nylon.

    • Anthony
      / Reply

      Ça se pourrait bien oui, mais quand je les ai vu, j’étais assis à cause de mon accident alors je n’ai pas très bien vu les instruments. Ceci dit, s’il avait des baguettes, c’est peut-être plutôt du steel drum

      • rockaknittalova
        / Reply

        Non non, l’instrument était bombé et en bois, façon hang. J’ai fait des photos d’ailleurs.

  • […] exemple, avez-vous lu l’article sur le hang, l’instrument joué par le musicien de Björk ? Ou encore la pub illustrée par Sallie Ford and […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *