The Clock

Vous avez peut-être entendu la nouvelle aux infos : hier soir, le 30 juin 2012, la dernière minute de la journée a comporté 61 secondes. Oui, vous avez bien lu, 61 secondes.

Cela s’appelle une seconde intercalaire, et pour faire simple, il s’agit d’ajuster le Temps Universel Coordonné (le fameux UTC, nouvelle dénomination de l’heure GMT depuis 1972, quand même !!) au Temps Universel, qui lui, est basé sur la position de la Terre par rapport aux étoiles, et qui est beaucoup plus aléatoire. La dernière a par exemple été ajoutée le 31 décembre 2008. Vous trouverez toutes les précisions que vous voulez sur wikipedia.

Mais pour moi, c’est l’occasion de revenir sur The Clock, un film dont je voulais vous parler depuis l’année dernière, mais je n’avais pas trouvé le temps (et ce n’est pas avec une seconde grappillée par-ci, par-là que ça va s’arranger…)

 

The Clock est l’œuvre de Christian Marclay, pour laquelle il a reçu le Lion d’or du meilleur artiste à la biennale d’art contemporain de Venise en 2011. Le musicien et plasticien est né en suisse, mais il a vécu la majeure partie de sa vie aux États-Unis et habite maintenant à Londres.

Son travail est en grande partie basé sur le son, et certains le considère même comme l’inventeur inconscient du turntablism (l’art de créer de nouveaux sons à partir de disques vinyles, comme le font Birdy Nam Nam ou C2C par exemple).

Ici, il s’agit d’une vidéo de 24 heures, composées d’environ 3 000 extraits de films sur lesquels ont voit le temps s’égrainer. La performance réside dans le fait que les extraits sont synchronisés sur le temps réel. Si les consignes de l’artistes sont respectées, la vidéo doit être projetée à partir de 00h04. A partir de là, s’il est midi à votre montre, il est midi dans le film, etc…

 

Avec cette œuvre, l’artiste souhaite questionner le rapport au temps par l’intermédiaire notamment de la bande son, mélange de tic-tac incessants et de bruitages rajoutés aux sons des films qui ont servi de matière première.

Allez, petit jeu, saurez-vous reconnaitre les acteurs ou les films utilisés dans le début de l’œuvre ?

Tags:
, 

    4 COMMENTS

  • […] je trouve que c’est dommage…), ou encore le film Indian Palace et enfin l’installation The Clock, […]

  • Clémentine
    / Reply

    Ah mais je ne savais pas du tout pour la seconde supplémentaire et je ne connaissais pas non plus le film !
    Grâce à toi, je me coucherai moins bête ! -)

    • Anthony
      / Reply

      Et bien figure-toi que des serveurs informatiques ont planté à cause de ça, mine de rien…

  • […] sinon, avez-vous vu mon article sur The Clock, sur  La minute vieille, le bal des pompiers de la Croix Rousse, le recyclage, l’opération […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *