Electric Guest

L’autre soir, en partant pour les Nuits Sonores, j’ai entendu très rapidement au Grand Journal une chanson qui m’a tiré l’oreille. J’ai juste eu le temps de griffonner le nom du groupe sur un bout de papier avant de filer : Electric Guest.

 

Une petite musique un peu groovy qui donne envie de shaker son booty, un chanteur blanc bec avec  une voix  de fausset, et un air qui reste dans la tête.

Et voilà t-y pas que Télérama en a fait la semaine dernière une chronique, en pariant (à 67%) que ce sera le son de l’été.

 

Il faut dire que si Mondo est leur premier album, les 2 américains qui composent le groupe ne sont pas tout à fait des débutants, puisque Asa Taccone compose régulièrement des musiques de pub et Matthew Compton joue de la batterie depuis son adolescence.

Mais leur principal atout est sans conteste leur producteur, le prolifique Danger Mouse, producteur de Gorillaz, Beck, The Black Keys, etc.. et musicien dans Broken Bells et surtout Gnarls Barlkey (mais si, rappelez-vous, Crazy).

Allez hop, on se l’écoute ?

C’est bon, c’est frais, parfait pour l’été (et j’espère plus), non ?

Il y a quelques chansons à écouter sur leur site, à condition de réussir un petit puzzle (enfin si vous n’y arrivez pas, il faudra vous poser des questions…) et vous pouvez aussi revoir leur prestation au Grand Journal ici.

Pour le moment, ils étaient ces jours-ci à Paris, ils seront aux Eurockéennes et à Mainsquare et c’est tout. Mais j’espère qu’ils passeront par Lyon à la rentrée.

Alors, qu’est-ce que vous en pensez ?Le son de l’été pour vous ?