Le stroboball

Comme vous le savez certainement, Lyon s’apprête à accueillir dans quelques jours la fine fleur de la musique électronique à l’occasion du festival des Nuits Sonores.

Et ce que vous savez certainement depuis le temps aussi, c’est qu’en plus des Nuits à proprement parler, des Jours (Piscine du Rhône, etc..), le festival regorge d’évènements plus ou moins liés à la musique électronique, les Extras !

Et bien sachez que les Extras ! ont déjà commencé ce weekend, avec notamment samedi après-midi A la fresh à la freak au jardin des chartreux et surtout le soir The Stroboball Apocalypse Party ! au Transbordeur.

Hein ? Quoi-ça ?

Comment, vous ne connaissez-pas le stroboball ? Bon, rassurez-vous, je l’ai découvert la semaine dernière. Alors pour faire simple, ça ressemble à du hand ou du foot (ou du jorkyball, plutôt), à 3 contre 3 dans une sorte de cage en filet de 5m sur 8, avec un ballon de 60cm de diamètre. Chaque équipe doit viser un buzzer placé dans les coins en haut de la cage. Ah oui, et j’oubliais le principal : le  strobodrome est exclusivement éclairé par des stroboscopes.

Et pour la petite histoire, figurez-vous que ce sport a été inventé dans les années 80 à Lyon !! Mais oui, mais oui !! (bon en même temps, je ne sais pas s’il y a vraiment de quoi être fier…)

J’ai essayé de faire une petite vidéo, mais je vous préviens ça pique les yeux (déjà en vrai c’était pas mal, mais avec l’iPhone, au secours) :

C’est assez marrant, parce que figurez-vous que j’ai commencé l’autre jour à vous préparer un article sur « les sports à la con », et bien je crois que celui là mériterait d’y être, non ? Rendez-vous très bientôt pour voir les autres…

Et en attendant, n’oubliez pas de regarder le site des Extras ! pour préparer votre parcours.

En particulier, vous vous en voudriez de rater celui que vous concocte Lyon69.net : Ceci n’est pas un brunch !

Alors viendez !