Puppetmastaz

Qu’est-ce que vous faires jeudi soir ? Moi je vais voir des marionnettes. Non, ce ne sera pas Guignol et Gnafron, je sais qu’on est à Lyon, mais là ce sera les Puppetmastaz qui se sont reformés.

Pour ceux qui ne les connaissent pas, Puppetmastaz (argot pour Puppet Masters) est un gang de marionnettes qui font du hip-hop. Enfin en vrai, ce ne sont pas les marionnettes qui chantent, hein, on est bien d’accord, mais mis à part une très brève apparition à la fin du show, en général on ne voit que la taupe Mr Maloke, Panic the Pig, Snuggles the Bunny et autres Wizzard the Lizard (en tout ils y en a une vingtaine, je crois).

Fondé en 1996 par des rappeurs allemands, américains et canadiens à l’initiative de Gonzales (voir mon précédent article assez complet sur lui ici), le collectif joue le jeu à fond et en général, même les interviews sont réalisées directement par les marionnettes. Pour elles, les humains ne servent que de techniciens et de roadies 🙂

Après quatre albums et de nombreux concerts tous plus dingues les uns que les autres, le crew s’était séparé en 2009 après le trop bien nommé The break up.

A l’automne dernier, la nouvelle s’est propagée comme une trainée de poudre : les puppets se remettaient au boulot. Le résultat est sorti le 26 mars dernier avec leur nouvel opus, Revolve and Step up, dans lequel ils élargissent leur spectre musical. En effet, outre le hip-hop west-coast auquel ils nous ont habitué, la nouvelle galette se pare également de teintes plus rock, mais surtout plus électro, voire légèrement dubstep par moment.

Personnellement j’avais été véritablement bluffé par leur performance au Ninkasi il y a quelques années, et j’étais comme un dingue quand j’ai vu qu’ils passaient à l’Epicerie Moderne. Je ne manquerais ça pour rien au monde.

Allez hop, un petit teaser :

Voici également une vidéo de leur performance à Rock en Seine en 2007, mais pour le coup, je pense que c’est un show plutôt adapté aux petites salles qu’aux gros festivals.

On se voit là-bas ?

En plus, je viens de voir que pour ceux qui n’ont pas de voiture et qui n’osent pas tester le covoiturage, il y aura exceptionnellement une navette TCL qui partira à 23h45 de l’Epicerie pour vous emmener à la Gare de Vénissieux pour que vous puisiez prendre le métro D. Pas d’excuses, donc !

    5 COMMENTS

  • Maeva
    / Reply

    Merci pour l’attention portée à mon blog. Si tu veux tout savoir, http://voune.blogspot.com a déménagé hier sur http://inthenameofthekids.blogspot.com avec un nouveau projet.
    Y aura pas mal de choses très intéressantes prochainement et j’espère que ça te plaira.
    N’hésite pas à me dire ce que t’en penses.

    Merci encore pour tes visites sur mon blog.

  • rockaknittalova
    / Reply

    Hé hé, c’est bien ça ! Les marionnettes sont toutes plus moches les unes que les autres, limite elles me font peur mais c’est franchement cool ce qu’elles font. Je ne les ai jamais vu et je ne pourrais pas y aller, c’est bien dommage.
    Et sinon, c’est génial cette orga avec TCL. ça doit être un test, j’espère que ça va se pérenniser.

    • Anthony
      / Reply

      Oui, ça peut être pratique une navette de retour. Je ne sais pas du tout s’ils ont l’intention de le pérenniser ou pas, je leur demanderais

  • […] vous en avais parlé ici (et fait pas mal de retape sur mon nouveau compte Twitter), jeudi dernier, je suis allé à […]

  • […] Jüne, les lyonnais qui montent Fake Oddity, Graham Coxon, les Nuits de Fourvière, Puppetmastaz (article + compte-rendu du concert), Lescop + La Femme, la soirée Tucson Songs et François and the Atlas […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *