Portishead

07/01/2011

Portishead annonce un peu partout leur retour avec un nouvel album. Le trip-hop vous vous rappelez ? C’est ce style musical né au début des années 1990s en Angleterre, à Bristol même pour être précis. Le nom est en fait un raccourci de abstract hip-hop. Hein, quoi ? En fait, c’est un hip-hop plus planant, mélancolique, moins basé sur la culture urbaine que son cousin original. Le trip-hop est parfois aussi instrumental voire expérimentale. Les groupes les plus connus de ce mouvement un peu difficile à identifier sont par exemple Massive Attack, Archive, Morcheeba, Tricky, Smoke City et du coup Portishead qui nous intéresse aujourd’hui. Pour ceux qui ne voient toujours pas de quoi on parle, voici deux morceaux de Portishead que vous avez forcément déjà entendus (ne serait-ce que dans des pubs, des reportages, etc…).

.

Pour leur troisième album, appelé Third, la musique de Portishead s’était déjà radicalisée, mais toujours avec un son qui vous prend aux tripes et ne vous laisse pas indifférent.

Le nouvel album prévu dans quelques mois (j’espère qu’ils ne l’appelleront pas Fourth) s’annonce lui aussi radical, tant sur le fond que sur la forme. Le leader du groupe, Geoff Barrow a déjà prévenu : « Il n’y aura PAS de téléchargement gratuit. Il n’y aura PAS de morceau bonus. Il n’y aura PAS de remixes. Il n’y aura PAS de vidéos de studio. Il n’y aura PAS de contenu additionnel. Il n’y aura PAS de partenaire commercial. Il n’y aura PAS de ligne de vêtements. Il n’y aura PAS de photos dans les tabloïds. Il n’y aura PAS d’édition spéciale à £25. Il n’y aura PAS de street team. Il n’y aura PAS de MySpace. Il n’y aura PAS de producteur de renom. Il n’y aura PAS de Twitter. PAS de concert pour la presse/les blogs. Il n’y aura PAS de session acoustique. Il n’y aura PAS de rencontre de presse. Il n’y aura PAS de version edit. Il n’y aura PAS de versions exclusives à iTunes. Il n’y aura PAS de lancement pour la presse. Il n’y aura PAS de version asiatique. Il n’y aura PAS de choses pour la radio. Juste la musique et nous ». Ambiance, ambiance…

Et qui dit nouvel album, ni nouvelle tournée. Pour un groupe de cette taille, pas d’Epicerie Moderne, bien sûr, mais plutôt un lieu d’envergure, à savoir les arènes de Nîmes pour leur unique concert en France. Ils s’y produiront le mardi 19 juillet et les places sont en vente depuis hier, de 41 à 56€. Pour les plus motivés, vous pourrez aussi les retrouver quelques jours avant au festival de Benicassim (souvenirs, souvenirs…) en Espagne, ou au Portugal et quelques jours après à Londres.