Life is a bathroom and I’m a boat

Je ne parle pas souvent  de théâtre  sur le blog, simplement parce que ce n’est pas très pratique. Souvent les pièces ne restent pas longtemps, et je n’aime pas trop vous parler de quelque chose qui est passé, je préfère vous en parler quand vous avez encore le temps d’y aller.

Et ça tombe bien, puisque j’ai été invité par le Théâtre Comédie Odéon à voir la pièce Life is a bathroom and I’m a boat, et même si c’était il y a quelques semaines, la pièce se joue encore jusqu’au 7 avril.

Life is a bathroom and I’m a boat est un presque one man show. Accompagné de son pianiste Boris, Igor de la Custa y Villasalero Bukowski entreprend de nous raconter sa vie dans les moindres détails. Et il faut dire qu’elle a été riche sa vie, peut-être même un peu trop, à côtoyer les grands de ce monde. Mais tout ça est-il bien vrai ?

Au fil de la pièce, ce dandy volubile veut nous faire croire que c’est peut-être bien de sa faute si le gros bateau sur lequel il était en 1912 a coulé. Mais si, vous en avez certainement entendu parler, ils en ont fait un film il y a quelques années… voilà, le Titanic. C’est lui aussi qui aurait inspiré Proust pour écrire Du côté de Chez Swan et Francis Scott Fitzgerald pour écrire Gatsby le Magnifique (qui devait initialement s’appeler Igor le Magnifique, d’ailleurs), ou qui aurait rendu les Beatles célèbres, qui aurait poussé Daniel Cohn Bendit à faire mai 68 et même aurait écrit le projet de loi de Robert Badinter sur la dépénalisation de l’homosexualité à sa place, suite à une soirée un peu trop arrosée, etc…  Bref, Igor de la Custa y Villasalero Bukowski est un mythomane patenté.

Le texte, écrit et interprété par Ivan Gouillon est une pure merveille, très finement écrit, et bourré de références culturelles (dont certaines nous échappent forcément), comme un résumé de l’histoire culturelle du XXème siècle. On s’amuse vite à essayer de trouver de quel personnage il parle avant que le nom ne tombe. Il faut dire que l’interprétation de ce texte est une véritable performance, tant Ivan Gouillon y met du cœur, aussi bien pour déclamer son texte que pour pousser la chansonnette en guise de références.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé cette pièce, et je vous la recommande chaleureusement. Dépêchez-vous, il ne reste plus beaucoup de représentations.

 

Life is a bathroom and I’m a boat
De et avec : Ivan Gouillon
Pianiste : Boris Mange
Mise en espace : Olivier Rey

Théâtre Comédie Odéon
 6 Rue Grolée, 69002 Lyon
Du 27 au 31 mars et du 3 au 7 avril à 21h30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *