Ciné-club au Marché Gare

Si vous êtes lyonnais, vous connaissez probablement le Marché Gare. Je ne parle pas du Marché de Gros qui a déménagé à Corbas il y a quelques années, ni du site du même nom qui avait accueilli les Nuits Sonores il y a quelques années, mais bien de la salle de concert Le Marché Gare, située entre Perrache et Confluence.

Vous n’y êtes peut-être jamais allé (dommage pour vous, vu la super programmation concert de ces dernières années), mais je vous en ai déjà parlé à de nombreuses reprises, que ce soit ici ou sur mes sélections mensuelles de concerts à ne pas rater sur Lyon CityCrunch.

Depuis la rentrée, le Marché gare organise également une fois par mois des séances de ciné-club, avec projections de films en lien avec la musique (gratuit si seulement projection). Après Burn To Shine: Washington, Chicago, et 20 000 Days On Earth, trois nouvelles dates sont annoncées.

Mercredi 21 février : “Bunch of Kunst: a film about Sleaford Mods”

Sleaford Mods, c’est un duo punk minimaliste. Tandis que  Andrew Fearn s’occupe de la musique avec  (principalement boite à rythme), le chanteur Jason Williamson déverse sa rage et ses désillusionnions sur des textes cyniques mi-parlés mi-chantés. Pour les avoir vus au festival This Is Not a Love Song il y a quelques années, c’est assez impressionnant.  Le film les suit en tournée sous forme de road-movie.

Ce sera également une très bonne introduction à leur concert à l’Epicerie Moderne le mardi 24 avril.

Plus d’infos ici. http://www.marchegare.fr/agenda/cine-club-bunch-of-kunst-sleaford-mods-210218

Mercredi 7 mars : Massicot joue Aëlita

Aëlita est un film russe de science-fiction de 1924 d’après une nouvelle d’Alekseï Tolstoï. Pour accompagner ce film muet culte, les 4 filles du groupe suisse Massicot jouera son Kraut-rock en live (tarif 8€).

Plus d’infos ici. www.marchegare.fr/agenda/cine-concert-massicot-joue-aelita-070318

 

A noter que Massicot sera aussi en première partie de Sleaford Mods à l’Epicerie Moderne le mardi 24 avril.

Mercredi 28 mars : Don’t think I’ve fotgotten Cambodia’s lost Rock’n roll

Changement d’ambiance, direction le Cambodge des années 50 et 60, où les américains apporteront le rock’n roll pendant la guerre Vietnam.

Plus d’infos ici.   http://www.marchegare.fr/agenda/cine-club-cambodias-lost-rockroll-280318

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *