Les sentinelles

Jeudi soir, j’ai été invité par le Théâtre Comédie Odéon à aller voir la dernière pièce de Jacques Chambon, les Sentinelles.

Un peu d’histoire de Lyon

Connaissez-vous le Théâtre Comédie Odéon ? Ceux qui sont à Lyon depuis longtemps se rappellent peut-être qu’avant d’être un théâtre, l’Odéon était un cinéma. Il dépendait, comme les 2 cinémas  qui s’appellent désormais Lumière Bellecour et Lumière Terreaux, du réseau CNP (Cinéma National Populaire), fondé entre autre par le metteur en scène Roger Planchon, sur le modèle du TNP (Théâtre National Populaire).

En 2009, Galeshka Moravioff, propriétaire des cinémas CNP depuis 1998 et en difficulté financière, ferme la salle du jour au lendemain en plein été, sans même prévenir les employés et en emportant tout le matériel pendant la nuit (classe…). Depuis fin 2012, le cinéma Odéon est devenu la Comédie Odéon, et maintenant le Théâtre Comédie Odéon.

Une programmation étoffée

Identifié à la base comme une salle de café-théâtre, le Théâtre Comédie Odéon souhaite maintenant passer à la vitesse supérieure et étoffer sa programmation sans renier son passé. En gros, ça donne une première partie de soirée à 19h45 avec une comédie, et une deuxième partie de soirée à 21h30 avec du théâtre plus contemporain (théâtre « classique », engagé, humaniste, seul en scène, etc…). Des soirées spéciales sont également prévues (rencontres, conférences) et même un cycle de concerts de chanson française un dimanche soir par mois (La Féline, Fishbach, Tim-Dup, Pauline Croze, etc…), mais on en reparlera probablement.

Les Sentinelles

Mais revenons à nos sentinelles. L’histoire se passe dans le désert, à un poste frontière d’un pays que l’on comprend coupé en deux, où deux sentinelles se font face : d’un côté un soldat fringant et zélé qui débarque pétri de certitudes sur «les autres », et de l’autre un soldat vieux routier désabusé qui est là depuis très longtemps et qui ne comprend pas pourquoi au final les deux parties s’affrontent. Entre les deux, un voyageur apatride et une mère courage.

L’auteur (qui joue également un des soldats), Jacques Chambon, est plus connu pour ses farces. En effet, celui qui joue Merlin dans la série Kaamelott d’Alexandre Astier a écrit un bon paquet de pièce de théâtre plutôt comiques (Ta gueule, La Mobylette, Troubles de l’élection, etc…). Ici, on est dans un registre beaucoup plus sérieux, sorte de tragédie burlesque sur l’identité et la différence, l’accueil des autres, etc… des thèmes complètement dans l’actualité.

Mon avis

Le texte, tantôt gai et tantôt dur fait bien ressortir l’absurdité des frontières dans des régions où finalement rien (ou pas grand-chose) ne sépare réellement les hommes : même histoire, même traditions, mêmes culture, etc…  Pourra-t-on éviter le conflit inévitable et pourtant sans beaucoup de sens ? Quand les gouvernements font le dos rond

Les comédiens sont très bons et la proximité avec eux du fait de la petite salle est un vrai plus, on est vraiment immergé et de ce fait, certaines tirades sont très fortes. Ce n’est pas une pièce forcément drôle, mais sommes toutes à l’image de l’actualité dans certaines zones du monde.

 

Les sentinelles

Auteur : Jacques Chambon
Mise en scène : Patricia Thevenet
Avec : Brigitte Jouffre, François Bourde, Jacques Chambon et Stéphane Margot.

Du mardi au samedi à 21h30 jusqu’au 4 novembre 2017
Théâtre Comédie Odéon
6 rue Grolée
69002 Lyon

http://www.comedieodeon.com/spectacle/les-sentinelles/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *