Iris, un thriller haletant

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance d’être invité par le cinéma Comœdia à l’avant-première d’Iris, le nouveau film de Jalil Lespert qui sort ce mercredi 16 novembre.

iris-jalil-lespert-affiche

Synopsys

Iris, la femme du patron d’une grande banque parisienne Antoine Doriot, demande à Max, garagiste looser un peu paumé, de l’enlever pour faire chanter son mari. Mais bien évidemment, tout ne pas va pas se passer comme prévu, notamment à cause des inspecteurs qui enquêtent.

iris-romain-duris-charlotte-lebon

Tournage IRIS

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce thriller vraiment haletant et très prenant. On ressent vraiment l’angoisse et la tension quasiment en permanence. Pour l’anecdote, à un moment j’ai regardé ma montre qui mesure le rythme cardiaque, j’étais à plus de 120, c’est vous dire si je me suis pris au jeu.

J’ai trouvé les acteurs très bons, que ça soit Jalil Lespert dans son rôle de patron très masculin et plein d’assurance, ou Charlotte Lebon, plus sexy que jamais, ou encore Romain Duris en garagiste rustre un peu paumé qui magouille juste pour survivre. Mention spéciale à Camille Cottin, que j’ai trouvée vraiment très bonne dans le rôle grave de l’enquêtrice, bien loin de son traditionnel rôle de « Conasse » et des films potaches.

Rencontre avec l’équipe du film

Je n’avais pas pu me rendre à la conférence de presse en raison de mon boulot, mais à la fin de la projection, nous avons eu la chance que Jalil Lespert et Charlotte Lebon répondent à quelques questions du public, ainsi qu’à quelques remarques en plus petit comité une fois la majorité de la salle sortie.

Nous avons par exemple appris qu’Iris est en fait directement inspiré du film Chaos, du japonais Hideo Nakata (Ring) sorti en 1999 mais seulement en DVD. Il a bien sûr été adapté et n’a a priori plus rien à voir.

Sans trop dévoiler le film, sachez que Charlotte Lebon a travaillé son rôle avec Betony Vernon, anthropologue et spécialiste du sexe, et notamment des milieux SM. Cela lui a permis d’explorer une autre facette de sa personnalité d’actrice, là aussi loin des rôles qu’elle jouait traditionnellement.

J’ai beaucoup apprécié la gentillesse des deux acteurs et c’est drôle de voir le décalage entre ce qu’ils sont et leurs rôles au cinéma. Jalil Lespert campe un homme viril et sûr de lui dans le film, alors qu’on a ressenti beaucoup de pudeur dans la vraie vie. Quant à Charlotte Lebon, elle est bien pleine de vie et espiègle comme on l’imagine.

Bref, vous l’aurez compris, je vous invite chaleureusement à aller voir ce film haletant si vous êtes fan de thriller et de supsens.

A voir par exemple au Comoedia 🙂

Tags:
,