Mirage Festival

L’année dernière, j’avais évoqué avec vous la deuxième édition du Mirage Festival, un festival urbain dédié à l’Art, l’Innovation et aux Cultures Numériques, notamment sous forme de musique, vidéo ou encore projections numériques. La troisième édition se tiendra à Lyon du 25 février au 1er mars, toujours orchestrée par l’association Dolus & Dolus.

MF3-Web-2

Le pitch

Comme pour les précédentes éditions, ce sera l’occasion de voir des créations numériques sous forme de performances, d’installations, ou de soirées plus classiques, et même de conférences ou de forums où professionnels, artistes et public se côtoieront.

Comme l’année dernière, le site internet du festival est très bien fait, vous y retrouverez tous les événements classés par date, par type d’événements ou par lieux.

A noter également toute une journée de workshops organisée le vendredi 27 février au Pôle Pixel à Villeurbanne en partenariat avec l’association AADN (dont je vous avais déjà brièvement parlé ici) sur le thème Les Arts Numériques : Reset all ? What’s next ? Les inscriptions pour cette journée de travail sont closes, mais vous êtes tout de même invités à partager la restitution des participants (fab labs, labos, artistes) à cette journée baptisée Tech_Tank à partir de 16h30. Plus d’infos ici.

Quelques temps forts

L’inauguration du festival (gratuite) aura lieu le mercredi 25 à 18h au Musée des Beaux Arts. Vous pourrez y voir deux installations vidéo et lumineuses de l’artiste allemand Robert Seidel qui mettent en lumières les œuvres du réfectoire baroque.

folds_lindenau_museum_robert_seidel_800px

L’installation « Folds » de Robert Seidel mercredi 25 au Musée des Beaux Arts

Vendredi 27 et samedi 28 soir, c’est au Sucre que ça se passe, avec les deux grosses soirées Mirage Club 1 et 2, la première autour du label berlinois 50 Weapons (le label de Modeselektor, avec des artistes comme Bambounou, Benjamin Damage et Peev), la deuxième pour célébrer les 15 ans de Creme Organization (asociation allemande, avec DJ TLR, Innsershades, Marquis Hawkes et The Pilotwings).

Le reste du temps, ce sera l’occasion de découvrir de nombreuses installations et explorations numériques réparties entre le Lavoir Public, la galerie Terremer, Sunset Residence, L’abat-jour ou l’espace ALTNET.

mirage-festival-installation-justine-emard-screencatcher

L’installation « screencatcher » de Justine Emard jeudi 26 au Lavoir Public

Côté performances, c’est à la salle Garcin que ça se passe le jeudi 26, aux Subsistances le vendredi 27 et le samedi 28.

mirage-festival-performance-joris-guibert-big-bang-remanence

Extrait de la performance « big bang remanence » de Joris Guibert samedi aux Subsistances

Enfin, la soirée de clôture au lieu le dimanche 1er mars au Club Transbo réunira le français de Berlin Kangding Ray, et le lyonnais Fulgent.

Extraits

.

.

.

Retrouvez toutes les infos sur le site internet du Mirage Festival ou sur la page facebook. A lire également, une interview de Simon Parlange et Jean-Emmanuel Rosnet, les deux créateurs du festival.

Et plutôt que le teaser qui présente juste les artistes qu’on ne connait pas (pour ma part en tout cas), je vous laisse plutôt avec le compte-rendu de l’édition 2014 pour vous donner une petite idée de ce qui vous attend.

.

.