Benjamin Fincher

Reprenons un peu le cours des articles musicaux avec une de mes découvertes récentes que je voudrais partager avec vous, Benjamin Fincher.

 Benjamin-Fincher-Kamishibai

Découverte et carrément coup de cœur en fait, mais laissez-moi vous raconter. Il y a quelques mois, je vois passer sur internet un très joli clip d’une chanson plutôt engageante d’un artiste que je ne connais pas, Benjamin Fincher. Je like la page facebook pour suivre un peu l’actualité du monsieur, et quelques jours après, il propose d’inviter quelques lyonnais à la captation vidéo de l’enregistrement de quelques morceaux en condition lire au studio Mikrokosm à Villeurbanne. Je me précipite donc et quelques jours plus tard me voilà à écouter un mini concert privé (15-20 personnes maxi) tranquillement assis dans un canapé, pour mon plus grand bonheur. Les mikrossessions sont en général disponibles sur le site du studio, mais ils n’ont pas dû avoir le temps de faire le montage pour celle-ci, à suivre…

 2014-10-25 Mikrosession Benjamin Fincher (02)

Comme je l’écrivais en début de mois sur Lyon CityCrunch, Benjamin Fincher brouille les pistes puisqu’il s’appelle en réalité Jean-Baptiste Bec. Il vient de Nice, mais j’ai cru comprendre (difficile de retrouver l’info) qu’il a également habité à Lyon.

Côté musique, c’est pareil, difficile de déterminer un genre particulier, mais plutôt un mix de rock, pop lo-fi et électro, aussi bien dansant que mélodique tendance James Blake. Lui-même ne s’aventure pas à décrire sa musique, laissant le soin aux chroniqueurs musicaux de le faire avec leurs propres mots. En outre, sa voix suave et parfaitement maitrisée irradie les chansons, et son deuxième album Kamishibai, sorti en octobre dernier, est à ce titre une petite pépite, melting pot de tous ces styles que je vous recommande chaudement.

 

 

 

 

Plus d’info sur Benjamin Fincher sur son site internet (avec écoute de l’album) et sur sa page facebook.

Et surtout, Benjamin Fincher sera en concert de jeudi 22 janvier au Kraspek Myzik à Lyon, dans le cadre du Festival Plug & Play pour un prix tout riquiqui : 6€ (+2€ d’adhésion annuelle à l’association). D’ailleurs, si vous êtes un peu curieux, ce festival est l’occasion de (re)découvrir de chouettes groupes dans le cadre intimiste du Kraspek Myzik (ou au marché gare pour certains) pour pas cher. Il se déroule jusqu’au 24 janvier.

 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *