Ok Go

Aujourd’hui je voudrais vous parler du dernier clip du groupe américain Ok Go, The writing’s on the wall, car il est un peu particulier. En effet, on y voit le groupe se déplacer dans un local où sont disposés tout un tas d’objets qui forment des anamorphoses. Cela plairait probablement à l’artiste Georges Rousse dont je vous avais invité à aller voir l’exposition à l’hôtel de région il y a quelques semaines (j’explique d’ailleurs dans l’article ce qu’est une anamorphose)

Ok Go - The writing

.

.

C’est très impressionnant d’autant plus que le clip a été tourné en un seul plan séquence. Je n’ose pas imaginer le temps de préparation qu’il a fallu pour tourner ce clip, ainsi que le nombre de répétitions…

Comme beaucoup de gens sont curieux de connaitre l’envers du décor, ils ont fait un petit making of, enfin vraiment petit mais plein d’humour.

Bon allez, blague à part, il y en a quand même un vrai :

 .

Mais en réalité, Ok Go n’en est pas à son coup d’essai, on peut même dire que les clips déjantés sont un peu leur spécialité. Dans un de leurs premiers clips pour la chanson Here it goes again, on les voyait jouer avec des tapis roulants. C’est un peu cheap, mais c’est drôle :

Toujours un style un peu cheap pour End of Love, mais encore beaucoup d’imagination et de créativité avec du stop-motion qui rend plutôt bien :

Ensuite, ils passent vraiment aux choses sérieuses avec le clip de This too shall pass en mars 2010. On y voit un enchaînement de mouvements d’objets, chaque mouvement entrainement le suivant, un peu à la façon des records du monde de dominos.

Deux ans plus tard, ils remettent ça pour la chanson Needing / Getting. Cette fois ils se baladent dans une voiture en créant de la musique avec des éléments extérieurs frappés par le passage de la voiture :

 .

Moi je ne dis qu’une chose : Chapeau, et vivement le prochain !

En attendant, vous trouverez plus d’infos sur Ok Go sur leur site internet ou sur leur page facebook. Leur chaine youtube regorge aussi de pépites de clip décalés.

 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *