Isaac Delusion

Un petit article rapide aujourd’hui pour vous parler d’un groupe en passe de devenir un petite phénomène dans le monde de l’électro française (mais qui dépasse largement les frontières en terme de popularité), Isaac Delusion.

Isaac Delusion

.

Malgré son nom, Isaac Delusion est en effet un duo français (parfois ils sont 3, voire 4, va comprendre, Charles…) qui pratique une électro douce et planante que certains qualifient de dream-pop. Leur premier album éponyme n’est sorti que la semaine dernière, mais plusieurs singles, comme Midnight Sun ou Early Morning nous avaient déjà mis l’eau à la bouche.

Parfaite pour un début d’été caniculaire, leur musique aérienne et voluptueuse vous charmera tout en douceur électronique, tandis que la voix sulfureuse du chanteur (qui rappelle celle d’Antony Hegarthy, d’Antony and the Jonhsons) finira de vous hypnotiser. On alterne ainsi entre véritables tableaux-paysages et rythmes plus sautillants.

.

Autre trouvaille, le clip de leur dernier single, Pandora’s Box, est un clip infini. Pour le voir, rendez-vous sur le site dédié où votre propre clip, unique car généré plus ou moins aléatoirement à partir d’une banque de 600 vidéos de quelques beats, vous sera dévoilé. Je dis plus ou moins car les images sont quand même calées sur la musique, que cela soit le rythme ou la phrase musicale.

Isaac-delusion-pandora-s-box-clip-infin

Peut-être les avez-vous déjà vus au Transbordeur dans le cadre des Nuits Zébrées de Radio Nova, ou au Pitchfork Festival à Paris l’année dernière pour les plus chanceux (pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un festival très pointu organisé par Pitchfork, le webzine américain qui fait référence dans la musique indé). Mais si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce qu’ils seront les premiers à ouvrir les Summer Sessions du Transbordeur ce jeudi 26 juin.

Bonne nouvelle, c’est gratuit sur réservation (enfin 0.50€ parce que c’est Digitick….) ou 5€ sur place.

Deuxième bonne nouvelle, la première partie sera assurée par les lyonnais de Holy Two (j’y reviens la semaine prochaine).

Plus d’infos sur le site internet d’Isaac Delusion ou sur leur page facebook.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *