Tokyo Reverse

Ce n’était pas prévu, mais aujourd‘hui j’ai vraiment envie de vous parler de Tokyo Reverse, le truc absolument génial qui est passé hier sur France 4.

Tokyo-Reverse-France4

J’ai lu quelques articles à gauche à droite qui le plaçaient dans la catégorie Slow TV, mais je trouve que là ça va même au-delà. On appelle Slow TV des programmes généralement longs (on parle de plusieurs heures, là) qui vont retranscrire une activité a priori banale, souvent quelque chose du quotidien. La première œuvre du genre est sans doute le film Sleep, en 1963, dans lequel Andy Warhol filmait le poète John Giorno en train de dormir pendant plus de 5h. Peut-être pourrait-ton également mettre dans cette catégorie certains films de Yoko Ono, comme Eye Blink dans lequel l’image d’un clignement d’œil en très gros plan pendant quelques secondes est ralentie et étirée sur plusieurs minutes. Depuis quelques années, les pays scandinaves et en particulier la Norvège sont friands de ce genre de programmes présentant par exemple le voyage d’un train pendant 7h ou une croisière de 134h !

Bref, en tout cas, pour moi, l’expérience de Tokyo Reverse que nous a proposé France 4 hier tient plus de l’œuvre d’art que de l’émission de télé. Laissez-moi vous expliquer.

On y voyait un homme, en l’occurrence le photographe Ludovic Zuili, en train de marcher tranquillement pendant plus de 9h dans les rues de Tokyo pendant que les autres passants marchaient à l’envers.

Tokyo Reverse Shinjuku

En réalité, il a été filmé marchant à reculons, les passants étant eux bien à l’endroit, le caméraman avance vers lui au fur et à mesure, et les images ont ensuite été diffusées à l’envers. Une performance extraordinaire car si parfois sa démarche semble un peu bizarre, c’est quand même hyper bien fait, notamment les escaliers ou les passages un peu délicats. Il faut penser à tout, comme par exemple regarder à gauche et à droite après avoir traversé le passage piéton, et non pas avant.

Pour compléter la performance, une bande originale super prenante a été créée en live hier soir depuis la salle La Bellevilloise à Paris et diffusée en direct également sur la Radio Nova jusqu’à 5h45 ce matin. C’est notamment le pianiste luxembourgeois Francesco Tristano qui s’y est collé, aidé de quelques autres musiciens. Ce n’est pas sans rappeler le film Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle, dont la musique, véritable chef d’œuvre, a été quasiment improvisée en direct par Miles Davis en 1957.

Enfin, le site internet créé spécialement pour l’expérience montrait aux curieux le parcours du marcheur en temps réel sur un plan de Tokyo, ainsi que des informations comme les tweets comportant le hashtag #tokyoreverse. L’expérience n’a semble-t-il pas séduit énormément de téléspectateurs (79 000 téléspectateurs simultanés au plus fort), mais le hashtag #tokyoreverse s’est quand même placé en tête des sujets sur twitter (Trending Topics), y compris encore aujourd’hui, ce qui montre quand même un certain engouement pour ce programme qui restera certainement dans les annales de la télévision française.

Processed with VSCOcam with n1 preset

Le résultat était saisissant et complètement hypnotique. Personnellement, j’ai du eu mal à décrocher de mon écran pour aller me coucher.

Voici un petit extrait :

.

Et un extrait du côté de la Bellevilloise où se créait la musique :

.

J’ai cru comprendre que le film serait rediffusé sur le site internet de France 4, mais je n’ai pas trouvé les détails. Je croyais que c’était aujourd’hui (mardi 1er avril) de 15h à 24h, mais il semble que cela soit plutôt demain de 10h à 19h. Ce sera probablement visible encore après, à voir sur quel support.

Un grand merci à France 4 et à Radio Nova pour avoir osé diffuser ce programme.

.

Tags:
, 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *