Les Invites

Note : cet article concerne les Invites de 2013. Pour l’édition 2014 ça se passe ici, pour l’édition 2012 ça se passe et pour 2011 c’est .

Non, je ne vous oublie pas, c’est juste que je suis bien occupé en ce moment, et c’est pas avec mon planning de la semaine prochaine que ça va s’arranger (Fourvière \o/). En fait, plus je sors et moins je viens ici, pas par manque de sujets à vous présenter ou d’envie, au contraire, mais uniquement par manque de temps. Il faudrait que je pose des congés pour vous parler de tout ce dont je voudrais, mais faut quand même pas pousser. Ou alors que je fasse moins de choses, mais c’est encore plus hors de questions : -)

Bref, tout ce blabla pour dire que je n’ai pas encore eu le temps de vous parler des Invites, qui se déroulent depuis hier et jusqu’à samedi à Villeurbanne. Depuis 12 ans, le festival « pas pareil » (notamment parce que gratuit) œuvre dans toute la ville sur 2 créneaux : la musique, avec des concerts d’artistes connus ou en devenir, et les arts de la rue, avec une ribambelle de spectacles et d’animations – auxquelles les villeurbannais sont parfois appelés à participer – répartis sur les 4 jours.

 Les Invites.

Côté musique, une légère baisse cette année – comme pas mal de festivals, si on regarde bien – mais quand même quelques belles trouvailles. Ça commence ce soir avec Broc, un jeune groupe de rock lyonnais qui ne devrait pas tarder à faire parler de lui et sur lequel l’ombre de Noir Désir ou de Deportivo plane. Ils jouent à 20h au Village du Centre. Plus d’infos sur leur site internet.

 .

Un peu plus tard, à 22h, au square de la Doua, ne manquez pas Skip and Die, le groupe formé par le duo électrique de la sud-africaine Catarina Pirata et du hollandais Jori Collignon. Ca rappelle un peu les bons moments de MIA, mais à la sauce africaine (moderne, rien à voir avec Amadou et Mariam). Plus d’information sur leur site internet ou sur les Inrocks.

 .

J’ai également relevé samedi la présence de Thomas Fersen, qu’on ne présente plus, à 20h30 au square de la Doua et surtout de La Femme, les petits jeunes électro-pop sautillants, qui joueront à minuit, toujours au Square de la Doua. Plus d’infos sur leur site internet.

 .

Côté arts de la rue, par contre, la programmation est de plus en plus riche et le festival est en train de devenir un véritable incontournable, un peu à la manière d’un Chalon dans la rue ou des Eclats D’Aurillac.

On trouve ainsi des compagnies très connues, comme les désormais presque traditionnels KompleXKapharnaüM et Délices Dada, mais aussi Adhok, Les 3 points de suspension, L’illustre famille Burattini, Transe Express et plein d’autres encore.

A ne pas rater selon moi, les Grandes Personnes de Boromo (des marionnettes géantes en provenance directe d’Afrique de l’Ouest).

 Les grandes personnes de Boromo

.

Il y en a tellement que le plus simple est encore d’aller sur le site pour trouver le programme complet avec un descriptif de chaque compagnie, les horaires et les lieux de passage, etc…

Allez, petit teaser (sur la musique de Skip & Die, justement)

 .

Alors, je vous invite ?

.