Les enfants terribles

18/12/2011

Ça faisait un moment que je voulais aller voir l’exposition Les enfants terribles qui se tient depuis mi-septembre au Plateau, l’espace d’exposition du nouveau bâtiment de la région Rhône-Alpes à la Confluence et j’ai enfin pris le temps aujourd’hui.

.

 

affiche de l’exposition tirée d’une ouevre de Todd Schorr

Organisée par la galerie Spacejunk (ouverte en 2003 à Grenoble, puis ensuite à Bourg Saint Maurice, Bayonne, et enfin à Lyon), cette exposition se penche sur deux mouvements artistiques de la contre-culture américaine : le Lowbrow et le Pop Surréalisme.

Le terme Lowbrow (sourcil bas) a été inventé à la fin des années 70 par l’artiste Robert Williams (dont certaines œuvres sont présentées ici) pour qualifier son travail, par opposition à l’art contemporain élitiste. Il voulait ainsi de démarquer de l’establishment qui dévalorisait son travail, inspiré des comics (Robert Crumb, par exemple), de la publicité ou de l’imagerie punk-rock. Petit à petit, d’autres artistes, souvent autodidactes et ne possédant pas de culture artistique à proprement parler, se sont revendiqués de ce courant et on commencé à former des réseaux underground (atelier, galeries, magazines, etc…). Les sources d’inspiration et les univers s’accumulaient – cartoon, graffiti, puis tatouage, skate et snowboard, street culture, etc… – mais l’esprit underground restait.

Les techniques et les supports ayant ensuite évolués, le terme Lowbrow apparaissait trop réducteur. C’est une galeriste de Seatle, Kirsten Anderson, qui a lancé en 2004 le terme Pop Surréalisme (emprunté à l’artiste Kenny Scharf non présenté ici) pour désigner ces œuvres, toujours dans la même lignée, peut-être plus marquée par l’onirisme et la modernité.

ici, 12 artistes renommés présentent ici leurs œuvres, pour la plupart inédites en Europe. Voici, par exemple, ce que vous pourrez y voir :

.

Jef Soto

.

Caia Koopman

.

Nicolas Thomas

.

Odö – Born to be Bender

.

Victor Castillo – I’ve got the power

.

Ray Ceasar – Keeping time

.

Reg Mombassa

.

Voici également une vidéo de Jeff Soto peignant deux fresques à Lyon, une à proximité de l’hôtel de région et l’autre au parc Sutter dans le 1er.

.

.

Des vidéos d’autres d’artistes sont disponibles ici.

.

L’exposition est ouverte jusqu’au 31 décembre (mardi – vendredi 11h-18h week-end 11h-19h) et et je vous invite vraiment à y aller car en plus c’est gratuit. Le livret d’accompagnement est également très bien documenté.

.

    3 COMMENTS

  • […] Alors en décembre, je vous ai parlé de la soirée Nice to Meat you, au Sucre (dont les photos sont visibles ici), de la Fête des Lumières, de Quentin Dupieux avec son film Wrong, du spectacle Chouf Ouchouf aux Célestins, des meilleures décos de Noël, et de l’expo Les enfants terribles. […]

  • […] se regroupent comme par magie ou coïncidence ? Par exemple, j’ai entendu parler de l’expo Les enfants terribles le lendemain d’un séjour à Paris où j’ai visité une expo avec le même genre d’œuvres. […]

  • […] 6 novembre : soirée d’ouverture à la Galerie Spacejunk (que j’avais évoquée ici) avec Speed Running The Apocalypse + […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *