Le discours sur rien

17/03/2011

Vous vous rappelez du morceau 4’33 de John Cage dont je vous avais parlé en décembre ? Et bien sachez que si cela vous avait interpelé, vous allez pouvoir en apprendre plus sur John Cage ce vendredi 18 mars (demain, donc) grâce au GMVL.

Le GMVL est le Groupe Musiques Vivantes de Lyon. Il s’agit d’une association installée à la Villa Gillet dont le but est de promouvoir les musiques électroacoustiques (acousmatiques) lors de concerts, d’installation, de stages, etc… Son cofondateur et responsable, Bernard Fort, est professeur à l’Ecole de Musique de Villeurbanne et est un passionné d’ornithologie. Il organise d’ailleurs régulièrement des stages d’enregistrement de chants d’oiseaux.

Vendredi à 19h, Bernard Fort interprétera, à la Médiathèque de Vaise, une œuvre musicale de John Cage composée en 1959 et intitulée Le discours sur rien (titre original : Lecture on nothing). Mais rien à voir avec le silence, cette fois. Ceci dit, il semblerait que la forme de l’œuvre se rapproche plus de la poésie. Mais en tout cas, cela semble être une excellente approche du travail de John Cage, que Bernard Fort a connu, d’autant qu’il y aura également d’autres morceaux du compositeur de musique contemporaine après, dont des sonates et interludes pour piano préparé (c’est-à-dire trafiqué)