L’homme qui voulait vivre sa vie

01/11/2010

J’avais beaucoup aimé le livre, il y a quelques années, lorsque la mère de ma copine de l’époque me l’avait offert pour Noël. Je crois que c’est le premier Douglas Kennedy que j’ai lu et il m’avait d’autant plus touché que moi-même je m’imaginais parfois photographe dans une vie que j’aurais manquée.

Quand j’ai entendu il y a quelques mois que le livre allait être adapté, j’étais plutôt content, surtout que Romain Duris est un de mes acteurs préférés (comme pour la plupart des gens de ma génération, je pense). Puis j’ai vu la bande annonce et là j’ai dit au secours. Je me suis sincèrement demandé si on parlait bien de la même histoire et je n’avais donc plus tellement envie d’aller voir le film.

L'homme qui voulait vivre sa vie

Au final, j’ai gagné des places pour l’avant première grâce au magazine en ligne Nawak Magazine et j’y suis donc allé… et je n’ai pas été déçu.

Certes, le film est seulement adapté d u livre, donc de nombreuses choses diffèrent, mais au final, on retrouve quand même relativement bien l’histoire du livre. Je pense que c’est l’adaptation qui est déroutante, car l’ami avec qui j’étais (et qui venait juste de lire le livre) n’a pas tout reconnu non plus. Bon, il faut dire aussi qu’il manque toute la dernière partie du livre, ce qui est assez surprenant.

Romain Duris a vieilli, comme nous tous, et il n’est plus cet ado rebelle, mais, du moins au début, un bon père de famille marié, deux enfants, belle maison et beau boulot (avocat). Là encore c’est surprenant de le voir dans un tel rôle, mais comme toujours, je trouve qu’il joue très bien. Tout comme Marina Foïs que j’aime beaucoup également.

L’histoire ? Et bien je ne vous en dirais pas grand chose, par peur de spolier l’histoire. Pas qu’il y ait de grand secret mais bon, c’est par principe).

Il sort mercredi 3 novembre. Vous me direz ce que vous en avez pensé ? Et si vous aviez lu le livre ?

La bande annonce est visible sur le site d’EuropaCorp (la boîte de Luc Besson).